De la littérature en français

Il n’y a pas qu’en été que les séjours en Suisse s’avèrent surprenants : le blog de Cédrine Tille, https://www.lirelasuisse.com/, rend compte de la variété d’une littérature suisse souvent méconnue. Illustrées de photos, les courtes descriptions vous feront courir vers Lucerne, Fribourg et autres contrées.

Fanaux et falots tournés sur la titanesque variété des œuvres écrites en français : écrivains et écrivaines québécois (comme Lise Tremblay ou Patrick Straehl), ivoiriens (pour Ahmadou Kourouma), ou suisses – citons ici Jessica Da Silva Villacnastín, Elie Bernheim, Lolvé Tillmans, Baptiste Oberson… des noms qui font tilt ou qui n’éclairent encore aucun chemin familier vers une œuvre. Une solution, vite ?

Un blog, des découvertes

Jeune apprentie libraire, Cédrine Tille s’est lancée dans l’écriture numérique depuis juin 2020 : avec son blog, elle veut bien faire sienne cette littérature suisse, dont elle a vite remarqué le caractère parfois peu attrayant ou poussiéreux qu’on lui attribuait sans raison – Pensons aux évènements littéraires comme Le livre sur les quais ou Le salon des petits éditeurs ! Dürrenmatt est génial, certes, mais il y en a d’autres et il ne faut plus les dénicher. Lirelasuisse.com propose de brèves descriptions, à dévorer rapidement avant ou après l’achat des ouvrages. Concis, le format est agréable et témoigne d’une modestie, d’un respect envers les auteur.trice.s : Cédrine Tille n’est pas là pour tancer, estourbir un public ignorant, mais bien pour mettre la littérature contemporaine sur le devant de la scène.

L’écriture d’Elie Bernheim est, certes très simple, mais elle n’en est pas moins intelligente : en nous faisant suivre l’histoire au travers chacun des personnages, nous découvrons chaque fois un nouveau point de vue et donc, une version différente de l’intrigue entre Gabriel, Norah et Alicia. (Pour Table pour trois à New-York d’Elie Bernheim)

Connaître le terroir et aiguiller l’intérêt des lectrices et lecteurs : l’objectif est atteint. Le blog présente également les différentes maisons d’éditions en Suisse romande, ainsi que lesdit.e.s auteur.e.s suisses. Ce sont ces deux critères que Cédrine Tille combine ou alterne, de manière à embrasser l’actualité littéraire romande. Bien sûr, elle aurait pu se pencher sur tous les types de littérature en Suisse, mais autant faire croître ses propres pousses avant d’aller guigner chez les voisins, non ?

Cédrine nous encourage à prendre nos horizons de lecture en main : chaque photo découvre une nouvelle première de couverture, tenue par les blanches menottes de la blogueuse. Une donnée essentielle (le nombre de pages) donnera envie aux plus rebuté.e.s / indécis.e.s de se lancer dans une lecture, après une présentation dans les grandes lignes, sans jargon ni prise de tête et qui laisse place à des références du quotidien.

Ce livre est relativement court (65 pages), mais va droit au but : l’autrice aborde beaucoup de sujets de société, qui sont chacun mis actuellement sur le devant de la scène : du « bullshit job », comprenez ce travail qui est finalement totalement inutile, au harcèlement de rue, en passant par la précarité étudiante (on se rappelle de ce jeune étudiant qui s’était immolé pour lancer un cri d’alerte sur la précarité étudiante en France, en novembre 2019) et de l’importance de son image dans notre société […] tout y passe ! (Pour Fit de Lolvé Tillmans)

Deux rubriques sont en encore construction et attirent déjà l’œil : l’une, thématique, sera comme une porte ouverte aux différentes recherches des ami.e.s du livre. « Un livre sur l’ambition » ou « un autre sur le voyage » : un mot-clé à saisir pour trouver le bon recueil. L’autre, consacrée à la création, regroupe des photos de différents lieux, que l’on pourrait relier éventuellement à une carte géographique pour celles et ceux qui s’orientent difficilement. Elle accueillera également des textes personnels – l’écriture, passée à la pierre à moudre du quotidien, disparaît parfois mais ne tarde de surgir.

Bref, voici un blog dont il faudra parler, à l’école, dans le bus… « Que faites-vous aujourd’hui ? Moi, je vais Lirelasuisse.com. ».

Laure-Elie Hoegen

Infos pratiques :

https://www.lirelasuisse.com/

Photo : © Laure-Elie Hoegen

Laure-Elie Hoegen

Nourrir l’imaginaire comme s’il était toujours avide de détours, de retournements, de connaissances. Voici ce qui nourrit Laure-Elie parallèlement à son parcours partagé entre germanistique, dramaturgie et pédagogie. Vite, croisons-nous et causons!

Une réflexion sur “De la littérature en français

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *