Et la Marmite se brisa : épisode 1

Vous aimez les enquêtes et les énigmes ?

Vous rêvez de courir après les meurtriers, d’élucider des crimes, d’être aussi habile que Sherlock Holmes, aussi perspicace qu’Hercule Poirot ? Les interrogatoires ne vous font pas peur et les indices, c’est votre rayon ? Bienvenue dans Et la Marmite se brisa, une fabuleuse enquête de Miss Apfel !

Et la Marmite se brisa est un nouveau récit participatif lancé par La Pépinière à l’automne 2020. Entre le feuilleton et le cadavre exquis littéraire, nous avons réuni des autrices et auteurs de tous bords : amateur.trice.s, confirmé.e.s, déjanté.e.s, sérieux.ses, jeunes ou plus âgé.e.s… Après le succès de nos récits participatifs précédents (Du jardin au balcon et La Geste d’Avant le Temps), les voilà prêt.e.s à s’embarquer pour une nouvelle aventure, sans savoir ce qui les attend. Cap sur le polar helvétique !

Pour cette première aventure de Miss Apfel (qui évoque bien sûr la Miss Marple d’Agatha Christie), plongez dans les secrets historiques de Genève…

Alors, ça vous tente ?

* * *

Épisode 1 : le chat et la marmite

Grand-Rue, Vieille-Ville de Genève.

Aube du 10 décembre.

C’est juste avant l’aube.

En ce 10 décembre, le soleil n’est encore qu’une vague rumeur – à peine un trait plus pâle sur les montagnes lointaines, comme un coup de gomme oublié sur une feuille sombre. Les dernières étoiles s’accrochent à la flèche de la Cathédrale Saint-Pierre et, dans les ruelles étroites de la Vieille-Ville de Genève, les volets endormis s’alignent sagement sur l’enfilade des murs austères. Calvin, dans sa tombe, doit être heureux : tout est calme, tout est tranquille. Rien ne brise le sommeil réparateur de la Cit…

« SCHLAAANGlaaaanglaaangaa… ! »

Un couvercle de poubelle se fracasse tout à coup sur les pavés, tandis qu’un chat au bord de la crise cardiaque s’enfuit en courant, la queue aussi touffue que le panache du Jet d’Eau. Un autre matou, plus aguerri que le fautif, en profite pour jeter un coup d’œil à l’intérieur de la poubelle – des fois qu’un festin s’y trouverait en cours de décomposition. Rien. Déçu, le matou contourne l’angle du restaurant de l’Hôtel de Ville, se faufile entre les colonnes de l’Ancien-Arsenal (au numéro 39 de la Grand-Rue) et tombe en arrêt devant un spectacle stupéfiant.

À califourchon sur un des vieux canons, il y a un homme.

Sa veste de tweed s’ouvre sur une chemise à carreaux et son pantalon remonte un peu sur des chaussures de ville démodées, mais parfaitement entretenues. L’homme ne bouge pas ; il n’a pas l’air d’avoir remarqué le félin. Le matou s’avance, circonspect. Comme l’autre ne bouge pas, il saute sur le canon, dans l’espoir de grappiller une caresse derrière les oreilles – ça marche, parfois. En équilibre sur le métal froid, il manque de faire tomber les objets disposés devant l’homme : un bout de papier (inintéressant) et… une carotte en massepain ! Le chat affamé la renifle avant d’y donner un petit coup de dents. Beurk ! Trop sucré.

Contre la roue du canon, un drôle d’objet est appuyé ; sa lame brille faiblement dans la lumière des lampadaires. Le chat n’y prête pas attention et pousse un miaulement plaintif, dans l’espoir d’attirer l’attention de l’homme. Aucune réaction. Levant les yeux vers l’impoli, il doit se rendre à l’évidence. L’homme ne le regarde même pas. Et pour cause : en lieu et place de sa tête trône une gigantesque marmite en chocolat.

C’est cuit pour les caresses.

Magali Bossi

La suite, c’est par ICI !

Et pour retrouver tous les épisodes, c’est par LÀ !

Tu n’as pas froid aux yeux et tu veux nous rejoindre ? N’hésite pas à nous envoyer un petit mot et toutes les informations pour ta prochaine enquête littéraire suivront…

Photo : © Engin_Akyurt

Magali Bossi

Magali Bossi est née à la fin du millénaire passé - ce qui fait déjà un bout de temps. Elle aime le thé aux épices et les orages, déteste les endives et a une passion pour les petits bols japonais. Elle partage son temps entre une thèse de doctorat, un accordéon, un livre et beaucoup, beaucoup d’écriture.

28 réflexions sur “Et la Marmite se brisa : épisode 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code