At The End You Will Love Me : hybridité des êtres et des formes

Jusqu’au 21 mai, la salle du 7e étage du Théâtre Saint-Gervais se transforme en lieu d’hybridité, de lumière et de miroir. Imaginé par Caroline Bernard, le projet At The End You Will Love Me me bouscule nos repères et questionne la pertinence des diagnostics psychiatriques, pour explorer des voies / voix alternatives… Déboussolant.

Lire la suite