Et la Marmite se brisa : épisode 36

Brolollolop… brollop-pop… bop. « Fais-le François, hé hé hé… ne nous déçois pas ! » En équilibre chancelant sur le parapet, François Loiseau pisse le plus loin possible, visant le toit d’une Porsche stationnée dans la rue, six ou sept mètres en contrebas.

Lire la suite

Et la Marmite se brisa : épisode 35

Les renforts, eh bien justement, ils arrivent ! Faut quand même prendre le temps de s’organiser, de bleu. Le poste de police est en ébullition. De toutes parts surgissent des troupes de gendarmes, mandatées par Tabazan il y a de cela quelques dix-sept minutes à peine.

Lire la suite

Et la Marmite se brisa : épisode 33

« Oui, c’est leur rencontre qui m’a mise sur la piste du groupe, il y a six mois ! Je suis vraiment tombée par hasard sur eux… François Loiseau et Paul Dormeur étaient tranquillement attablés au Café Papon, pendant que je prenais mon café. Ces imbéciles se sont même appelés par leurs noms, c’était facile de faire le lien, du coup.

Lire la suite

Et la Marmite se brisa : épisode 32

À peine Miss Apfel a-t-elle le temps d’achever mentalement son proverbe, que la lumière débaroule de l’intersection, juste à côté d’elle, accompagnée par la tête de Cathy Piaget et son rictus de psychopathe.

Lire la suite

Et la Marmite se brisa : épisode 31

Dans la panique de leur fuite, Miss Apfel et sa nièce se ruent dans le tunnel obscur du passage de Monetier, qu’Heidi avait découvert à peine quelques heures auparavant. Après avoir fait quelques pas dans le noir, Miss Apfel retrouve une partie de ses esprits et demande à sa nièce, dans un chuchotement, le souffle court.

Lire la suite

Et la Marmite se brisa : épisode 29

n attendant dans la rue, dissimulée derrière une des colonnades de l’Ancien-Arsenal, Miss Apfel se demande une fois encore si elle a fait le bon choix. Dans la poche de son manteau d’hiver, elle serre le téléphone sur lequel elle vient de taper un message fébrile, à l’attention de sa nièce.

Lire la suite

Et la Marmite se brisa : épisode 27

« Ma chère Cathy,
Si tu reçois cette lettre c’est que je ne suis plus de ce monde et que des dispositions ont été prises afin que tu reçoives ce coffret. Avant toute chose, je crois que je te dois quelques explications. Ainsi que des excuses, sans nul doute.

Lire la suite

Innocente culpabilité

« Une professionnelle de treize ans, six mois et huit jours, qui s’était aussitôt organisée avec la ferveur qui s’attache aux bonnes résolutions de nouvelle année. Elle serait digne de ce travail rémunéré par la fondation Galatée. Nulle jalousie envers celles qu’elle sélectionnerait, car son tour viendrait. Cathy le lui avait promis : les bénéficiaires des bourses avaient entre treize et quinze ans. Cathy avait eu tort de précipiter les choses. L’année prochaine, elle se représenterait. »

Lire la suite