Les nuits enceintes, envolée onirique au travers de nos désordres

Une production de la Cie De nuit comme de jour où Guillaume Béguin signe une mise en scène et son second texte avec Les nuits enceintes, qui nous prouve que même si certaines nuits peuvent être éternelles, 130’ de spectacle peuvent sembler la durée d’un songe. À ne pas manquer du 22 au 27 novembre, au Théâtre Saint-Gervais.

Lire la suite

Quand les relations deviennent toxiques

Un homme qui quitte sa fiancée pour tenter l’aventure avec un autre homme, des attentes déçues et surtout, une relation qui devient nocive : voici en substance ce que racontent les Gouttes d’eau sur pierres brûlantes, à voir au POCHE/GVE jusqu’à Noël.

Lire la suite

Un menuet se danse à plusieurs

Gouttes d’eau sur pierres brûlantes, présentée au POCHE/GVE, est un huis clos pour 4 comédiens ; deux hommes et deux femmes, écrit par l’acteur, auteur et metteur en scène Rainer Werner Fassbinder. Cette pièce est de l’ordre de la confession, ce dernier l’ayant rédigé à 19 ans, en pleine crise d’identité sexuelle. En effet, le jeune Franz n’est autre que l’auteur lui-même.

Lire la suite