Du début à la fin : Rien de tel que le plancher des vaches

Aujourd’hui, nous vous proposons un texte qui mélange les contraintes : autour de la thématique du voyage, il s’agit d’inventer une histoire articulée entre une phrase initiale et une phrase finale imposées. Aude Bavarel vous emmène en croisière…

Lire la suite

Le patois, « des mots en scène » : Vaudoiseries et Valaisanneries

Adieu ! Comment te va ? Aujourd’hui, je te propose de te rapicoler un peu les méninges, de te cocoler l’esprit… bref, d’être un peu moins bedoume ou bobet que d’ordinaire, en partant à la découverte de mots monstre bonnards – tu vois comment ? Cap sur deux bouquins signés par Yves Schaefer, publiés aux éditions Cabédita : Vaudoiseries et Valaisanneries !

Lire la suite

En quête du Réel et de la Vérité

Dans le hall du Théâtre de St-Gervais, deux cyclistes font irruption : Oscar Gomez Mata et Juan Loriente, s’engagent dans un dialogue bilingue, français-anglais. Les comédiens représentent l’essentiel, le temps et l’amour. Histoires vraies ou fausses, discussions et questionnements sur des théories, dont le thème est la face cachée des choses, deux poètes, deux amis sur scène. Makers est inspirée du roman de Borges, El Hacedor (le fabricant).

Lire la suite

Contre-Enquête : La justice d’un père

Alors qu’on a jusque-là plutôt l’habitude de le voir dans des rôles comiques, Jean Dujardin endosse, en 2007, le rôle d’un capitaine de police frappé par le meurtre de sa petite fille. Une performance magistrale pour un film au scénario haletant.

Lire la suite

Lorelei… vous mène aux sommets!

La Lorelei – qui n’a donc jamais essayé de retracer ses origines ? La discussion survint au coin d’une table, une tasse de thé fumant, noir bien sûr, comme un moment sombre et calme au cœur d’une journée très animée, durant laquelle même la concentration avait de la peine à se poser, le temps d’une réflexion.

Lire la suite

La fin du monde, en tout optimisme

« Avec toi, la fin du monde aurait un parfum d’aventure. Ce serait à la fois exaltant et familier. On passerait des nuits à la belle étoile ; on construirait des ponts ; on ferait des ricochets ou on jouerait aux cartes ; on lirait des romans à haute voix ; on cartographierait les environs ; on boirait de la bière… »

Lire la suite

Les traducteurs de Régis Roinsard : L’argent comme seul leitmotiv

Les livres embrasés d’une librairie en perdition présument d’un voyage qui pourrait être fatal à l’art de l’écriture. A travers Les traducteurs, Régis Roinsard nous livre une vision de celui-ci, puissant et fragile mais surtout en proie à toutes les cruautés.

Lire la suite