Chemises pour moutons gris

Jusqu’au 29 janvier, à la Comédie, se jouait le propos multiséculaire d’une relation familiale irréconciliable, l’affrontement entre deux frères ennemis sous la figure autoritariste du père trépassé. C’est Jouer son rôle, un combat cathartique, tout en complexités et paradoxes, écrit, mis en scène, interprêté, éclairé et sonorisé par une équipe « work in progress » qui démontre avec talent que le tout est bien plus que la somme des parties.   

Lire la suite

Les quatre frères du docteur Freud

Du 12 au 15 janvier, la grande salle de la Comédie accueillait Mes frères, texte de Pascal Rambert mis en scène par Arthur Nauzyciel. Entre bûcheronnage, fantasmes et féminisme, on tente de décrypter un conte qui flirte avec Sigmund Freud… et Quentin Tarantino.

Lire la suite

Je voudrais vous parler de Grouchenka

La Comédie de Genève a accueilli pour trois représentations exceptionnelles Les Frères Karamazov, un spectacle vertigineux à l’humour résilient. Une adaptation moderne, virevoltante et remarquable du dernier roman de l’immense écrivain russe Dostoïevski adapté et mis en scène avec originalité, intelligence et subtilité. Un grand moment de théâtre dont on ne ressort pas indemne.

Lire la suite

Sous le chapiteau des Vergers, ça décape, ça décoiffe, ça envoie !

La compagnie de cirque La Compagnie livre un spectacle de cirque contemporain nommé Pandax, explosif et chaleureux à voir sous le chapiteau du Centre sportif des Vergers, une programmation du Théâtre Forum Meyrin, jusqu’au 17 décembre.   

Lire la suite

No Country For Old Men : un Coen à l’humour glaçant

Le 12e long métrage de Joel et Ethan Coen est un polar métaphysique qui se déroule dans des paysages typiques de western. Un polar sans musique, ce qui surprend, même si ce n’est pas la moindre des curiosités de ce film hallucinant, autant par la beauté de sa photographie que la violence qu’il déploie. Brillant.

Lire la suite

Destins croisés, à trente ans d’écart

« Bain de lumière étourdissant. Lumière qui noie, engloutit sur son passage, tournoie, réchauffe, excessive, apaise, brûle, pourrait peut-être s’enflammer, exploser devenir magma en fusion ou boule de feu… Mais non, tout va bien, infiniment bien. »

Lire la suite

Se parler sans n’avoir rien à se dire

Deux frères que tout oppose se retrouvent après des années sans se voir. Alors, quand il s’agit de renouer le dialogue, rien n’est acquis. D’Eux, c’est l’histoire d’une relation fraternelle déchirante, un texte commandé par Joan Mompart à Rémi De Vos, une partition sur mesure pour Antoine Courvoisier et David Gobet.

Lire la suite

Et la Marmite se brisa : épisode 9

Les pas de l’inspecteur Tabazan résonnent dans le long couloir de la morgue. Pensif, il s’arrête et ressasse les éléments évoqués lors de l’autopsie, ainsi que ceux découverts en Vieille Ville. Vu le peu de sang retrouvé sur place, la victime a forcément été tuée ailleurs…le meurtrier a ensuite pris la peine de déplacer le corps et de mettre en place cette petite mise en scène bien macabre… 

Lire la suite