Et toi, le futur, tu le vois comment ?

Spectacle interactif, expérience sensorielle… il est bien difficile de définir De et par la possibilité éventuelle des devenirs envisageables, à voir au Grütli jusqu’au 24 juin. Car c’est un spectacle qu’il faut vivre, avant tout.

Lire la suite

Dédramatiser la mort… et la vie

Dans la vie, on a souvent tendance à se plaindre pour tout et pour rien. Au Grütli, dans Blanc, leur dernière création, Anna Lemonaki et sa troupe nous enjoignent à profiter de la vie, avant que la mort n’arrive, en choisissant le ton de l’humour pour désamorcer nos angoisses.

Lire la suite

Madame De : Émancipation à travers l’histoire du vêtement

Nous vous en parlions l’an dernier, le Grütli proposait un projet titanesque sur l’ensemble de sa saison : recréer une robe comme au XVIIIe siècle, avec les techniques de l’époque. Le spectacle Madame De, qui devait être l’aboutissement de ce projet en juin dernier, est joué au Grütli, jusqu’au 22 septembre.

Lire la suite

Genève : vers les arts vivants de demain

À Genève, après un printemps morose et un été incertain, douze institutions culturelles saisissent à bras le corps les difficultés et se lancent de nouveaux défis. C’est l’essence même des « arts vivants » qu’elles repensent, avec audace et enthousiasme.

Lire la suite

Louis(e), construire sur ce qui fut brisé

Louise Bourgeois est une plasticienne française, décédée à New York en 2010. Jusqu’au 8 mars, le spectacle Louis(e), consacré à sa vie et à ses œuvres, est à voir au Grütli – Centre de production et de diffusion des Arts vivants. Une pièce engagée, mise en scène par Rachel Gordy et Trisha Leys.

Lire la suite

Réflexions sur le retour à la terre au Grütli

Quoi de plus épineux que parler d’urgence climatique sans que son interlocuteur, ou son public, ne se sente culpabilisé ? Fire of Emotions : Palm Park Ruins, en ce moment au Grütli – centre de production et de diffusion des Arts vivants, réussit cet exploit.

Lire la suite

Retour aux sources pour Hamlet

Monter Hamlet, n’est ni une mince affaire ni un événement particulièrement original. Pourtant, la troupe Kobal’t relève le défi avec un mot d’ordre : revenir à l’essentiel. Retour donc au texte original et au théâtre élisabéthain. À voir au Grütli, du 4 au 7 décembre.

Lire la suite