Être dans la merde et y contribuer

Après sa sortie de résidence au Pitoeff, la compagnie Où sommes-nous ? se produira dès le 8 février à l’Étincelle, avec Rien ne me sépare de la merde qui m’entoure. Un texte puissant de Virginie Despentes, qui en dit long sur les paradoxes et l’absurdité de notre monde.

Lire la suite

Combien faut-il mettre de grains de sel dans un œuf ?

« Six, huit, dix, par les nombres pairs… Comme les médicaments par les nombres impairs… »[1]  Dans son théâtre de Carouge, l’inépuisable Jean Liermier recrée l’ultime pièce de Molière portée par un Argan criant de vérité en la personne du sublime Gilles Privat. La mise en scène, mariant classicisme et appuis de jeu contemporains, fait la part belle au fond actuel du propos, soit la critique d’une certaine médecine qui aurait tout intérêt à nous rendre malade.

Lire la suite

Le théâtre, lieu de tous les possibles

À la Parfumerie, la Cie Écart de Serge Martin propose une pièce qui interroge : Job, ou comment la soumission vole en éclats sous l’effet de l’inversion. Job, devenu personnage de théâtre, est l’exact opposé de celui des Écritures. Et l’injustice humaine en prend pour son grade.

Lire la suite

Sur les murs intimes de Xavier Michel

« Ma vie est une longue course poursuite contre moi-même. Et contre la mort. Chaque fois que je crois me comprendre, chaque fois que j’ai l’audace de penser me connaître, le sol devient mouvant. Je m’enfonce, je patauge à la recherche d’un moi-même qui toujours me reste étranger. – Qui es-tu ? – Je suis l’étranger. » (p. 11)

Lire la suite

Les apparences ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être

Une énigmatique question, dont la réponse est bien plus complexe qu’il n’y paraît : Faut-il laisser les vieux pères manger seuls aux comptoirs des bars ?. La réponse est à voir au Théâtre Alchimic jusqu’au 14 novembre.

Lire la suite