Et quand les mots ne suffisent plus, que reste-t-il ?

This is not  a love song, mais ça y ressemble quand même beaucoup. Jusqu’au 11 octobre sur la terrasse du café La Réplique du Théâtre Saint-Gervais, Géraldine Dupla et Simon Hildebrand clament et déclament le texte de Lola Giouse. Une expérience hors du commun.

Lire la suite

Mondes Imaginaires : le mot de la fin (2)

Il y avait la guerre dans un monde qui était magnifique, mais cette violence gratuite avait défiguré cette planète. Dans un petit village rural, niché au sommet d’une montagne, vivait un jeune garçon qui adorait courir dans l’herbe et respirer le parfum des fleurs. Ce village était pauvre, les murs des maisons étaient en terre cuite et les toits faits de paille.

Lire la suite

Mondes Imaginaires : le mot de la fin

L’association Mondes Imaginaires, fondée en 2019, regroupe trois anciennes étudiantes en Lettres qui, au terme de leurs études, sont arrivées à une constatation : bien souvent (trop souvent), les littératures de l’imaginaire sont décriées et dévalorisées. Pourtant, l’histoire se construit sur un imaginaire, une conscience collective, et une transmission des mythes dits fondateurs.

Lire la suite

Les Sonnets de Shakespeare : le texte comme fluidité

Quel est le lien entre une piscine, l’adolescence, les corps, l’amour et les Sonnets de Shakespeare ? Un mot : la fluidité. Du 1er au 3 novembre, le Théâtre de Carouge rendait hommage au poète anglais, dans une mise en scène de Jean Bellorini et Thierry Thieû Niang.

Lire la suite