La patience du serpent (Anne Brécart) : Malaise dans la civilisation

« La peau de Christelle se recouvrait d’une fine couche de transpiration, pendant que le chamane entamait une mélopée, puis chacun remerciait la terre nourricière pour le maïs, les fruits et les légumes qu’elle leur offrait. Lorsque la chaleur devenait intenable, une des quatre portes était ouverte, l’air de la nuit paraissait incroyablement frais à Christelle qui le buvait comme si c’était de l’eau. » (p. 70)

Lire la suite

Tout commence… dans un Jardin (4)

Le septième jour, Elle se reposa (alors qu’honnêtement, c’est nous qui avions fait tout le gros œuvre[1]) et laissa l’Éden tourner tout seul… sauf que ça ne marche pas comme ça ! On nous l’avait pourtant répété et seriné, quand nous étions encore en formation : on ne crée pas un monde pour l’abandonner à son sort sans y jeter un coup d’œil au moins de temps en temps !

Lire la suite

Tout commence… dans un Jardin (3)

En fait, tout ça, c’est arrivé uniquement à cause des pommes. Bon, d’accord, je ne suis peut-être pas totalement innocent dans l’affaire… mais pas totalement coupable non plus. Après tout, je n’ai fait que proposer une idée – et j’ai laissé aux êtres humains la latitude du choix. Merci, le libre arbitre. Mais revenons à nos pommes sans nous égarer.

Lire la suite