Le bizarre : seul avec sa solitude ?

L’émotion était bien présente mardi soir à Saint-Gervais, à l’issue de la première du Bizarre, ce monologue écrit par Fabrice Melquiot pour Roland Vouilloz. L’acteur y incarne avec brio un personnage un peu en marge, qui soliloque dans sa tête, en s’adressant à un public imaginaire. Brillant.

Lire la suite