Le bizarre : seul avec sa solitude ?

L’émotion était bien présente mardi soir à Saint-Gervais, à l’issue de la première du Bizarre, ce monologue écrit par Fabrice Melquiot pour Roland Vouilloz. L’acteur y incarne avec brio un personnage un peu en marge, qui soliloque dans sa tête, en s’adressant à un public imaginaire. Brillant.

Lire la suite

Le bizarre : comment vivre en décalage ?

Dès le 11 janvier, Roland Vouilloz interprétera Le bizarre de Fabrice Melquiot, ou le monologue d’un homme qui ne conforme pas aux standards de la société, hanté par son passé et l’attente du retour d’une sœur qui ne revient pas. La mise en scène de Jean-Yves Ruf propose une plongée dans l’intime et la vie intérieure tourmentée de cet homme pas comme les autres.

Lire la suite

Et dès le premier jour, Simon créa la gentillesse

Être chômeur, enchaîner les échecs, mais ne jamais se décourager : tel pourrait être le credo du héros malheureux des Sept jours de Simon Labrosse. Jusqu’au 19 décembre, découvrez le destin de cet homme aux idées foisonnantes, au Théâtre Alchimic.

Lire la suite

Quand la solitude mène à la fin du couple

Au répertoire du POCHE/GVE depuis le 17 novembre, Dans le bar d’un hôtel de Tokyo, de Tennessee Williams, raconte l’érosion du couple Miriam&Mark, où l’un n’arrive plus à combler la solitude de l’autre. La nouvelle traduction de Guillaume Poix et la mise en scène de Manon Krüttli nous emmènent dans un univers inédit.

Lire la suite

Le retour du théâtre au village

Le festival La Bâtie et le POCHE/GVE invitent les spectateurs dans un théâtre champêtre et itinérant à découvrir deux nouvelles : Le folle en costume de folie de Ramuz et Sans alcool d’Alice Rivaz. Deux histoires de solitudes féminines à voir dans Par les Villages jusqu’au 17 septembre.

Lire la suite

Rébecca Balestra fait son Olympia et illumine l’ouverture de la Comédie

Le premier spectacle joué dans la grande salle de la nouvelle Comédie de Genève est estampillé La Bâtie et interprété par Rébecca Balestra, accompagnée d’un piano et de huit violoncelles. Dans Olympia, elle prend un rôle de grande diva, pour raconter avec dérision les cœurs brisés et la solitude. Un bijou en forme de concert qui mène de l’émotion au rire.

Lire la suite

Kajillionaire : escroqueries, relations malsaines et solitude

Figurer à l’écran une famille d’escrocs n’est pas aisé. Et quand vient se mêler une personne externe qu’on n’attendait pas, cela donne lieu à d’étranges situations et conduit à la solitude. C’est ce que raconte Miranda July dans son troisième long-métrage, Kajillionaire, en salles dès le 15 septembre prochain.

Lire la suite

Du jardin au balcon : épisode 6

Pendant que Sidoine tente de calmer quelque peu son exotique compagnon, Aglaë, les joues encore roses de confusion après cette rencontre, poursuit son chemin, la démarche un peu hésitante, perchée sur ses talons. C’est qu’elle n’a pas vraiment l’habitude, son look courant, c’est plutôt mocassins plats !

Lire la suite