Amour ou influence ? Habibi ou la violence du couple

Le Théâtre Pitoeff accueille la compagnie Apsara et son dernier spectacle, Habibi. L’histoire d’une femme enfermée dans une relation avec un homme violent qu’elle n’ose pas quitter. Un quasi huis-clos puissant, à voir jusqu’au 5 juin.

Lire la suite

Ritournelle dans la lumière

Du 17 au 22 mai, la scène du 2e sous-sol du Théâtre Saint-Gervais se métamorphose : tantôt rues d’Oslo, tantôt lieu d’exposition contemporaine ou salle de concert… poussez la porte et vous découvrirez Ritournelle, une adaptation d’un roman de Knut Hamsun, menée de main de maître par la Compagnie à verse.

Lire la suite

La Ritournelle de Knut Hamsun

Que faire, lorsque la faim tenaille ? Déambuler, peut-être, et s’inventer une vie – une ritournelle propre à endormir le ventre. Entre tragique et comique, texte et musique, Julien Meyer met en scène Ritournelle, d’après Faim du romancier Knut Hamsun.

Lire la suite

Latifa Djerbi sublime la solitude à l’Alchimic

Sur la scène du Théâtre Alchimic, dans un joli intérieur aux couleurs pastel, Latifa Djerbi incarne Une femme seule. Dans ce spectacle de Dario Fo et Franca Rame, elle signe une splendide performance, pour tendre un joli pied de nez au patriarcat, avec humour et décalage comique.

Lire la suite

Récit polyphonique spontané au POCHE/GVE

Mathieu Bertholet casse les codes de la dramaturgie, en proposant une mise en scène « aléatoire » dans L’Homme qui apparaît au Quaternaire. Ou comment porter le roman de Max Frisch sur les planches, en faisant résonner les mots, dans un univers onirique à part.

Lire la suite

Chercher le bonheur dans son for intérieur

Du 21 au 25 janvier, puis du 1er au 6 février, la Cie des Plaisantes propose un spectacle au concept original, puisqu’il se joue… en appartement ! Sous clé, Le bonheur s’ouvre de l’intérieur, ou comment questionner son rapport au bonheur et à toutes ses injonctions quotidiennes.

Lire la suite

Le bizarre : seul avec sa solitude ?

L’émotion était bien présente mardi soir à Saint-Gervais, à l’issue de la première du Bizarre, ce monologue écrit par Fabrice Melquiot pour Roland Vouilloz. L’acteur y incarne avec brio un personnage un peu en marge, qui soliloque dans sa tête, en s’adressant à un public imaginaire. Brillant.

Lire la suite

Le bizarre : comment vivre en décalage ?

Dès le 11 janvier, Roland Vouilloz interprétera Le bizarre de Fabrice Melquiot, ou le monologue d’un homme qui ne conforme pas aux standards de la société, hanté par son passé et l’attente du retour d’une sœur qui ne revient pas. La mise en scène de Jean-Yves Ruf propose une plongée dans l’intime et la vie intérieure tourmentée de cet homme pas comme les autres.

Lire la suite

Et dès le premier jour, Simon créa la gentillesse

Être chômeur, enchaîner les échecs, mais ne jamais se décourager : tel pourrait être le credo du héros malheureux des Sept jours de Simon Labrosse. Jusqu’au 19 décembre, découvrez le destin de cet homme aux idées foisonnantes, au Théâtre Alchimic.

Lire la suite

Quand la solitude mène à la fin du couple

Au répertoire du POCHE/GVE depuis le 17 novembre, Dans le bar d’un hôtel de Tokyo, de Tennessee Williams, raconte l’érosion du couple Miriam&Mark, où l’un n’arrive plus à combler la solitude de l’autre. La nouvelle traduction de Guillaume Poix et la mise en scène de Manon Krüttli nous emmènent dans un univers inédit.

Lire la suite