Et après la Terre, qu’irons-nous détruire ?

Avec sa dernière création au Théâtre de l’Orangerie, Camille Giacobino emmène son public dans un conte façon SF, qui questionne les potentiels voyages interstellaires auxquels on rêve de plus en plus. La soucoupe est pleine, c’est à voir encore les 11 et 12 août.

Lire la suite

Mondes imaginaires : les antres de la Terre (4)

Les textes que vous découvrirez au sein de cette rubrique sont tous issus de ces ateliers. Aujourd’hui, c’est un texte de Sébastien Aubry que nous vous proposons. Il avait pour thème un intitulé énigmatique : les antres de la Terre… Bonne lecture !

Lire la suite

Les séismes du genre

« En bon scientifique, mon père nous avait employé les termes normatifs. Dysphorie de genre. Transidentité. Trouble de l’identité de genre. Non-congruence de genre. Ma mère n’y comprenant rien, mon père était passé au plan B. “Je suis une femme. À l’intérieur, une vraie. Ce n’est vraiment pas grave. Je t’aime. Je vous aime. Mais je n’ai jamais été un homme.” » (p. 22-23)

Lire la suite

Mers et esprit tout aussi agités

« Sur un porte-conteneurs, les marins ne sont pas seulement des vigiles de la mer, du fret, de la carcasse du cargo […]: ils sont avant tout des sentinelles du temps […]. Au large, la notion du temps est une équation à blanc ; l’heure qu’indique les montres d’un navire marchand est une heure presque constamment artificielle »

Lire la suite

Mondes Imaginaires : Antres de la Terre (2)

° C’est bon, j’ai pu revenir. Z. tu es là ? Oh mince tu ne pouvais pas forcément m’attendre pendant autant de cycles. Écoute, je ne sais pas si on pourra reparler, car c’est difficile pour moi de venir jusqu’ici. Sache juste qu’on meurt de plus en plus vite ici, je ne sais pas ce qui se passe… je crois que je vais tenter une sortie. Je ne sais pas encore dans combien de temps. J’espère que même si c’est pour un bref instant, j’espère que je pourrais te voir.

Lire la suite

La Geste d’Avant le Temps : épisode 12

Une fois passés à table, l’Oncle Sexte entama la conversation : il raconta à Angélus ses exploits quotidiens – ses luttes contre les Mange-Temps qui ravageaient les autres mondes. Comment faisait-il pour toujours s’en sortir, sans une égratignure ? Angélus aimait ce genre d’histoire : après une journée de travail aux champs, c’était l’idéal pour se changer les idées.

Lire la suite

Terre noire, dystopie ou terrible réalité ?

Conte écologique sous forme de dystopie, Terre noire emmène le public au cœur d’une affaire devenue judiciaire. Pouvoir démêler le vrai du faux, c’est l’un des buts de l’histoire de ce paysan escroqué par une grande entreprise. . Un spectacle humain à voir jusqu’au 31 août au Théâtre de l’Orangerie.

Lire la suite