L’homme moderne en prend pour son grade

Artiste en résidence au Caustic Comedy Club, Thibaud Agoston présente chaque mois son spectacle Homme moderne. Du stand-up influencé par le rap, le slam et de grands auteurs comme Racine, c’est à voir une fois par mois !

Thibaud Agoston est un artiste genevois de 23 ans. Dans son deuxième spectacle, Homme moderne, il veut parler de son époque, sans pour autant être un porte-parole de sa génération. Emmenant le public dans son univers, il illustre ce qu’est l’humain d’aujourd’hui et ses travers. Rap, écologie, relations amoureuses, alcoolisme, cours de théâtre à Paris… les thèmes abordés sont aussi nombreux que variés.

Une plume aux influences multiples

Ce qui frappe d’abord chez Thibaud Agoston, c’est son aisance. Malgré son jeune âge et une lèvre ayant doublé de volume (une cascade qui a mal tourné le week-end précédent), il ne bafouille jamais. Ce détail peut paraître insignifiant, mais il a son importance. Grand amateur de rap, il n’hésite pas à en présenter sur scène. Loin des paroles de Booba et autres Kaaris, qu’il prend toutefois en référence dans son sketch de l’école du futur, il surprend en rapant… du Racine ! Bérénice n’aura jamais été aussi actuelle. Alors, quand le public se prend à hurler « Bérénice ! Sale pute ! », on ne voit plus le dramaturge de la même manière…

C’est là que Thibaud Agoston se démarque : ancré dans la modernité avec ses influences rap, jeune homme de son temps, il multiplie les références aux auteurs célèbres et à l’histoire. Ce mélange d’influences représente son univers. Dans sa façon d’être, il rappelle par moments Redouane Harjane, en lançant une série de punchlines qui ne semblent pas forcément avoir de lien entre elles. Juste une série de phrases toutes plus surprenantes les unes que les autres, avec un humour qui va parfois très loin, notamment dans les blagues à caractère sexuel (il avoue aimer les « blagues dégueulasses »), mais reste efficace. Dans ses textes, on retrouve aussi la musicalité de la langue d’Eddy de Pretto ou autres Stromae, avec toujours sa touche personnelle, empreinte d’un côté moralisateur et de références toutes genevoises.

Un interprète engagé

Thibaud Agoston, c’est aussi une série de personnages. De l’enseignante de l’avenir qui analyse les textes de rap avec ses élèves, au futur père de famille qu’il sera – je vous laisse le soin de découvrir le prénom, ô combien original, de son fils – l’humoriste est un véritable comédien. Après avoir suivi le cours Florent, il montre plusieurs facettes de ce qu’il a pu y apprendre. Il donne même un aperçu de ce que pourra être son spectacle dans quelques années, quand il fera du « théâââ-âtre ». Ses talents d’improvisateur sont également à souligner, lui qui rebondit sur ses difficultés d’élocution dues au gonflement de sa lèvre, ou sur les réactions, parfois inattendues, du public.

Se présentant lui-même comme un Homme moderne, il est conscient des défauts de celui-ci, notamment au niveau de l’écologie et du monde qu’il laissera aux plus jeunes. Alors, quand il conclut son spectacle par un slam moralisateur particulièrement bien tourné, on ne peut qu’écouter et se rendre compte que, même si on a ri pendant près de deux heures en l’écoutant, on n’est pas là que pour ça. Il véhicule de vraies valeurs, un vrai message fort et engagé. Merci pour cela.

Artiste brillant, surprenant et talentueux, Thibaud Agoston est à découvrir une fois par mois au Caustic Comedy Club. Je vous le garantis, il ne vous laissera pas indifférent !

Fabien Imhof

Homme moderne, de et par Thibaud Agoston, au Caustic Comedy Club, une fois par mois jusqu’en janvier.

https://www.causticcomedyclub.com/en-residence

Photo : © Laura Gilli

Fabien Imhof

Titulaire d'un master en lettres, il est l'un des co-fondateurs de La Pépinière. Responsable des partenariats avec les théâtres, il vous fera voyager à travers les pièces et mises en scène des théâtres de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code