BA7 – Critiques autour des rapports filiaux

Les étudiants de l’atelier d’écriture du BA7 de français moderne de l’Université de Genève s’attellent à l’exercice de la critique. Ce matin, deux nouveaux ouvrages vous sont présentés, autour des rapports filiaux. D’abord, Benoit Aubry raconte la quête d’une narratrice dans les derniers jours de sa mère malade. Puis, avec Myriam Abou Zeid, découvrez deux récits parallèles, de l’enfance d’une fillette à la « mutation » d’une femme travaillant dans un fast-food…

Lire la suite

BA7 – Critiques sur la disparition et la violence – Entre poésie, réalité et fiction

Les étudiants de l’atelier d’écriture du BA7 de français moderne de l’Université de Genève s’attellent à l’exercice de la critique. Ce matin, deux nouveaux ouvrages vous sont présentés, où le rapport entre réalité et fiction tient un rôle prépondérant. Avec Tifène Douadi, partez à la recherche d’un être disparu, avant de suivre Camille Vervoux dans les violences faites aux femmes et les extrémités auxquelles elles peuvent conduire…

Lire la suite

BA7 – Critiques au bord de l’eau

Les étudiants de l’atelier d’écriture du BA7 de français moderne de l’Université de Genève s’attellent à l’exercice de la critique. Ce matin, deux nouveaux ouvrages vous sont présentés, avec l’eau au centre de l’attention : il sera question de noyade avec Samia Rouijel, et d’une ville portuaire algérienne avec Eric Senger.

Lire la suite

BA7 – Critiques entre passions et amour

Les étudiants de l’atelier d’écriture du BA7 de français moderne de l’Université de Genève s’attellent à l’exercice de la critique. Ce matin, deux premiers ouvrages vous sont présentés, entre passions et amour…

Lire la suite

Dans l’absurdité de l’Amérique

« Alors que Pounif se trouvait dans son plus profond sommeil, le néon du réduit s’alluma brutalement. Tonton Rodolfo souleva le matelas et envoya son neveu rouler sur le sol. Pendant qu’il replaçait la sommaire paillasse entre les caisses, Rodolfo cria :
– Réveille-toi, cabron, c’est l’heure de travailler ! »

Lire la suite

Une grand-mère tendre et attachante

« Elle s’appelait Florentine Lina Hermance. Vers la fin de sa vie, sa date et son lieu de naissance avaient fini par lui sortir de la mémoire. Ne restait alors que la mienne pour tout reconstituer. »

Lire la suite

Destins croisés, à trente ans d’écart

« Bain de lumière étourdissant. Lumière qui noie, engloutit sur son passage, tournoie, réchauffe, excessive, apaise, brûle, pourrait peut-être s’enflammer, exploser devenir magma en fusion ou boule de feu… Mais non, tout va bien, infiniment bien. »

Lire la suite

Communier par l’expérience imaginaire

« Je pensais aux biologistes et à leurs découvertes, pas sur les ifs, d’autres, plus émouvantes : que l’individu n’existe pas chez les végétaux aux structures décentralisées. Que lorsqu’un arbre vieillit, il devient une forêt, et qu’en mourant, il fait naître autour de sa souche une centaine de drageons. Ça me donnait envie d’être solidaire »

Lire la suite

La société égyptienne dans l’œil d’un égyptien

« En vieillissant, j’ai compris que l’homme n’a presque rien entre ses mains. Taha continue à lire des invocations jusqu’à ce que le soleil du matin brille dans la pièce et que, petit à petit, les cabanes de fer se mettent en mouvement : des voix, des cris, des rires, des quintes de toux, des portes qui se ferment et qui s’ouvrent, l’odeur de l’eau chaude en train de bouillir du thé, du café, du charbon de bois et le mouassel des narguilés. »

Lire la suite

Céline, la guerre dans la tête

Écrit deux ans après la parution de Voyage au bout de la nuit, Guerre a connu une existence rocambolesque avant d’être miraculeusement retrouvé en août 2021. Derrière les péripéties de son vol et de sa restitution, il s’agit surtout d’un grand texte littéraire signé d’un auteur au sommet de son art et de sa maîtrise stylistique.

Lire la suite