Âmes Sœurs

« Porté sur le calcul et l’analyse, Victor était insensible au besoin de l’être humain de parler pour exister, à la nécessité de créer un réseau d’amis à qui exprimer son bonheur ou son malheur d’être en vie. Il était […] incapable de la moindre sympathie pour ses frères humains déboussolés. Incapable de comprendre leur besoin de se connecter et de communiquer pour briser le lourd silence de l’univers. »

Lire la suite

Surpopulation

Aujourd’hui, nous vous proposons une nouvelle signée par Mémoire du Temps. Elle a été initialement publiée aux éditions Jacques Flament en 2020, dans le volume 2 des Cahiers du Cipala. Elle s’inspire d’une devinette mathématique : “Si un nénuphar se dédouble tous les jours et que la mare est à moitié couverte de nénuphars au bout de vingt jours… au bout de combien de jour sera-t-elle remplie ?” C’est la première des cinq fables consacrées à Rainette, un personnage créé par Mémoire du Temps. Bonne lecture !

Lire la suite

Geste : L’électricien de l’État

Aujourd’hui, Matthias Cyrkiel vous propose de réfléchir à un geste lourd de conséquences, qui n’est pas sans évoquer une œuvre bien connue de Stephen King… mais chut, je n’en dirai pas plus. Bonne lecture !

Lire la suite

Éditions Nouveau Monde : « Oberour ar maro » (Chris B. Honspacq) (partie 2)

Lectrice invétérée, Chris B. Honspacq a commencé à poser des mots sur le papier vers l’âge de douze ans. Ce n’est que bien plus tard qu’elle a décidé de partager ses écrits. Et c’est désormais à dos de dragon qu’elle parcourt les plaines de Seine-et-Marne, le pieu à la main qu’elle sillonne les rues la nuit, quand elle ne court pas à travers bois au milieu des créatures de toutes sortes…

Lire la suite

Sur le chemin de l’épanouissement et de la liberté

« Homo fit, non nascitur. C’est Érasme qui le dit ! On ne naît pas achevé, complet, on le devient… à coups d’expériences, d’exercices, de rencontres, d’imprévus, d’errances, de faux pas. J’ai plutôt l’impression que je dois me défaire, déposer, quitter, abandonner. »

Lire la suite

Les mondes d’après-demain : L’appel

Aujourd’hui, Valentina Poduti vous propose un texte inspiré d’une des tendances majeures de la science-fiction contemporaine : la dystopie. L’univers qu’elle construit ressemble, par bien des côtés, à notre réel… Bonne lecture !

Lire la suite

« L’homme est un loup pour l’homme »

« Le loup est une facette de l’homme. Il est son ombre. J’aime ses contradictions, sa soumission au groupe, l’attachement à sa meute et son antinomique soif de liberté. Il est capable d’un amour démesuré. Sa volonté est sans comparaison. Il n’hésite pas à tout bousculer pour atteindre son but, et sa beauté n’a pour égale que sa voracité. »

Lire la suite