La danse macabre perdure

« Fallait-il s’étonner que certains, plus perturbés ou plus enclins que d’autres, continuassent à pratiquer [la violence] sans état d’âme ? Quelle différence y avait-il, objectivement, entre le couteau de l’assassin et la baïonnette du soldat ? »

Dans la Charrette ! de Simon Romang

Au Crève-Cœur, l’humoriste Simon Romang nous fait rire, dans un seul-en-scène tendre et sarcastique, où il brocarde son propre parcours, son histoire familiale et quelques-uns des travers les plus caricaturaux de notre monde contemporain. De la Suisse Romande à New York, Charrette ! fleure bon l’accent vaudois, du 17 au 29 mai… et ça fait du bien !

Boris Vian au Loup : un progrès sans complainte

En guise de dessert après cette belle saison, le Théâtre du Loup reprend son cabaret hommage à Boris Vian. On n’est pas là pour se faire engueuler, plutôt pour passer une bonne soirée. Une promesse bel et bien tenue, à voir jusqu’au 4 juin.

Amour ou influence ? Habibi ou la violence du couple

Le Théâtre Pitoeff accueille la compagnie Apsara et son dernier spectacle, Habibi. L’histoire d’une femme enfermée dans une relation avec un homme violent qu’elle n’ose pas quitter. Un quasi huis-clos puissant, à voir jusqu’au 5 juin.

Lettre à mon fils

Jusqu’au 25 mai 2022, le Théâtre Alchimic met à l’affiche une pièce de Florian Zeller Le Fils, un texte puissant, mis en scène avec sobriété par Elidan Arzoni et joué avec justesse par une palette de comédien·ne·s qui soutiennent à eux seul·e·s l’ensemble du drame.  

Les réverbères :
arts vivants

Événements :
autour d’une table

 

 

Le banc :
cinéma

La fontaine :
divers

La plume :
critique

La plume :
création

Le pigeon voyageur :
s’abonner

 

 

À propos de
La Pépinière