Adrien Laplana : une première heure plus que prometteuse

Le Caustic Comedy Club donne régulièrement la chance à des humoristes débutants de monter sur la scène pour proposer une première heure de stand-up. Mardi 16 novembre, c’est Adrien Laplana qui a eu cette chance, et en a profité pour parler de lui, de son histoire et de ses angoisses, en faisant beaucoup rire le public venu nombreux !

Spectacle de stand-up oblige, il faut bien une première partie pour chauffer un peu la salle. Pour l’occasion, c’est Federico qui s’y est collé. Avec son imagination débordante, il s’est inventé des personnes qui n’exerceraient pas le bon métier, créant d’hilarants décalages entre plusieurs réalités, pour un sketch plutôt inattendu ! On peut le retrouver sur Instagram (@federicostandup), un mercredi par mois au New Vintage ou encore au Barberousse, un bar de pirates en plein Lausanne. On attend d’en voir plus !

Quant à Adrien Laplana, on l’avait déjà vu en première partie de Renaud de Vargas il y a quelques temps. Il nous avait marqué avec son univers rempli d’angoisses et son côté hypocondriaque, duquel il rit beaucoup. On retrouve ces thématiques-là dans sa première heure, mais pas que… Adrien nous parle aussi beaucoup de lui, de son parcours scolaire chaotique, de ses relations avec certains camarades, et notamment un certain Arnaud qui lui a laissé un souvenir plutôt amer. Adrien Laplana est-il pour autant un égocentrique qui choisit la solution de facilité ? Loin de là ! L’humoriste en devenir a un parcours peu habituel et nous y emmène avec tout son talent de comédien : de la HETS à ses premières heures de travail social, en passant par des anecdotes plus intimes. Pas facile d’ailleurs quand presque toute sa famille, y compris sa nièce de neuf ans, est dans la salle…

Mais Adrien Laplana ne lâche rien, bien au contraire ! Il met son talent de comédien improvisateur au service de son humour. Très à l’aise dans ses interactions avec le public, il ne se laisse jamais démonter après un petit oubli de texte, en sachant parfaitement rebondir dessus. Et quand une vanne ne marche pas, vite, il en enchaîne une autre, écrite ou inventée sur le moment, pour ne jamais perdre son public. Ce qu’on retient surtout d’Adrien Laplana, c’est sa capacité à investir l’espace scénique. Il est ainsi capable de nous faire visualiser tous les personnages qu’il interprète : du père australien en lutte avec son crocodile au petit enfant qui veut invoquer Satan, en passant par ce fameux Arnaud, qu’on adore détester avec lui… Vous l’aurez compris, Adrien Laplana aime mélanger les sujets et partir sur des terrains souvent inattendus, pour notre plus grand plaisir !

Et si l’artiste fait autant l’unanimité dans les réactions du public, ce n’est pas seulement parce qu’il est drôle. C’est, bien sûr, l’une des qualités premières qu’on demande à un humoriste, mais s’il n’y a aucune sincérité derrière, cela ne fonctionne pas. On aime donc le fait qu’Adrien Laplana se livre sur son nouveau statut de père, sur ses nombreuses angoisses, sur ce qui le rend heureux aussi. On a ainsi l’impression d’entrer dans une certaine intimité, dans son univers qui nous touche.

On attend donc avec impatience d’en voir plus, avec un texte retravaillé, ciselé et qui sera encore plus efficace qu’il ne l’est déjà. On apprécie en tout cas déjà son énergie, sa présence scénique et son talent de comédien. Tout est mis au service de son art et l’on peut déjà dire que le risque qu’il a pris d’embrasser cette nouvelle carrière s’avère payant, au vu de l’ovation qui a suivi cette première heure de spectacle. Vivement la suite !

Fabien Imhof

Infos pratiques :

Mardi première, avec Adrien Laplana, le 16 novembre 2021 au Caustic Comedy Club.

Photo : www.castingderue.ch

Fabien Imhof

Titulaire d'un master en lettres, il est l'un des co-fondateurs de La Pépinière. Responsable des partenariats avec les théâtres, il vous fera voyager à travers les pièces et mises en scène des théâtres de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code