Cin e(s)t Sylvie sur la scène du Caustic

Toi-même, c’est le nouveau spectacle de Cinzia Cattaneo et c’est une fois par mois au Caustic Comedy Club. Entre stand-up et interprétation de personnages , la jeune humoriste genevoise régale dans un spectacle encore en rodage.

C’était seulement la troisième fois que Cinzia Cattaneo, alias Cin, présentait Toi-même. Alors, bien sûr, il reste des éléments à affiner, quelques ajustements à faire, … et c’est bien normal, pour un spectacle qui se rode. Le texte est toutefois très prometteur et fait  réagir le public. En résidence au Caustic toute la saison, comme le seront également Bruno Peki, Kevin Eyer, Nadim Kayne et Thibaud Agoston. C’est l’occasion pour ces jeunes humoristes de peaufiner leur texte et leur mise en scène avant de faire tourner leurs spectacles respectifs.

Sur scène, c’est d’abord Sylvie qu’on retrouve – unpersonnage créé par la jeune humoriste qui est déjà bien maîtrisé. Sylvie est une femme de 42 ans, blasée et aigrie, qui travaille dans les sous-sols d’une entreprise de dératisation. Sa vie est simple : elle se fait insulter à longueur de journée par sa collègue atteinte du syndrome de la Tourette, est méprisée – et c’est réciproque – par les autres collègues qu’elle croise à la machine à laver, et rentre, seule, avec son compagnon, la bouteille de vin rouge. Au début du spectacle, elle assiste à son propre enterrement. Le décor est posé avec ce personnage surprenant, qui reviendra régulièrement, et sans transition, durant tout le spectacle.

Parce que Toi-même, c’est aussi un spectacle de stand-up. En alternance avec l’employée moquée, Cinzia Cattaneo se livre au travers de plusieurs anecdotes. En évoquant son enfance et sa scolarité pas toujours faciles, en passant par les relations avec sa famille, jusqu’aux vacances en Italie, elle parvient toujours à surprendre. Ménageant parfaitement ses effets et le suspense, les chutes de ses histoires sont à chaque fois inattendues. Si l’humour noir, très présent dans son texte, ne fonctionne pas à tous les coups, on ne doute pas qu’avec quelques ajustements, elle fera mouche !

Et puis, entre ces deux fortes personnalités que sont Sylvie et Cin, apparaît un troisième personnage. La petite Cinzia, celle que l’humoriste était à 7 ans, avait comme surnom King-Kong (je vous laisserai découvrir par vous-même la raison de ce sobriquet). Elle parvient à toucher avec ce personnage d’une extrême mignonnerie, qu’elle interprète là aussi avec brio.

Enfin, pour boucler le tout, la jeune humoriste fait dialoguer ses personnages, créant un liant entre eux, pour se livrer encore un peu plus et montrer qu’ils font tous partie d’elle en tant qu’artiste. Sans eux, elle le sait bien,  elle ne serait pas sur la scène. C’est important de ne pas oublier d’où l’on vient et ce qui nous a fait grandir.

Alors n’hésitez plus et rendez-vous le 26 septembre ou à l’une des autres dates mensuelles au Caustic Comedy Club et assistez à ce spectacle amené à évoluer encore et encore. Le résultat sera, on en est convaincu, à la hauteur des attentes !

Fabien Imhof

Infos pratiques :

Toi-même, de et avec Cinzia Cattaneo, les 29 août, 26 septembre, 30 octobre, 29 novembre et 19 décembre 2019 au Caustic Comedy Club.

https://www.facebook.com/cinziacatta/

https://www.causticcomedyclub.com/en-residence

Photo : page Facebook de Cinzia Cattaneo

Fabien Imhof

Titulaire d'un master en lettres, il est l'un des co-fondateurs de La Pépinière. Responsable des partenariats avec les théâtres, il vous fera voyager à travers les pièces et mises en scène des théâtres de la région.

Une réflexion sur “Cin e(s)t Sylvie sur la scène du Caustic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *