L’Orangerie 2022 : franchir les frontières

Pour sa saison estivale 2022, le Théâtre de l’Orangerie dévoile un programme riche, entre expositions et spectacles pour petits et grands. Des terres arides aux forêts denses, en passant par les plus hauts sommets, c’est à un véritable voyage sans frontières que le public est invité !

Après une reprise de spectacle le 14 et 15 juin et l’inauguration des expositions le mercredi 22 juin, la saison de l’Orangerie va véritablement pouvoir s’ouvrir à la fin du mois. Il a donc été question de réouverture jusqu’ici ; place désormais au franchissement des frontières, qu’elles soient physiques ou mentales ! Et tout commence avec la Fête de la Musique, ce week-end : vendredi et samedi, les soirées solstices invitent chacun et chacune à se lier, à partager. Dès 18h, une soirée “slow” accueillera le public, avant de laisser place à Cacatoès et ses chansons poético-rock. Samedi soir, place au karaoké !

Retrouver le vivant

La saison théâtrale à proprement parler débutera dès le 28 juin avec une création TO et Fabula Rasa, ou la reconstruction du monde dans les échos d’une fin du monde. Une invitation à se réinventer, à regarder au-delà des frontières, comme une métamorphose. Pour continuer dans la même thématique, dès le 12 juillet, place au théâtre de proximité : Toutes les choses géniales invite cette fois-ci à réappréhender le réel avec une nouvelle sensibilité. Un spectacle axé sur le vivant ! De vivant, il sera encore question dès le 19 juillet, avec une conférence théâtrale à propos De la sexualité des orchidées, ou l’occasion de redécouvrir ces plantes fascinantes : plus de 25’000 espèces, des dizaines de manières de séduire le pollinisateur. Et si les fleurs avaient des choses à nous apprendre ?

Pour terminer le mois de juillet et entamer août en beauté, Mali van Valenberg présentera son Versant Rupal : dans ce « théâtre de montagne », nous suivrons l’expédition de Reinhold Messner sur celle qui a été surnommée la “montagne tueuse” ; après les végétaux, il s’agira de retrouver notre rapport au monde minéral. Du 9 au 12 août, avec Camille Polier Giacobino et Marielle Pinsard, on montera encore plus haut pour apercevoir une vie extraterrestre dans La soucoupe est pleine, une performance intergalactique et décalée, sur une autre planète, à la recherche de nouveauté et d’exaltation.

Retour en montagne ensuite, avec Comme des bêtes, un étrange mystère mettant en scène une grotte, une jeune fille et un homme qu’on surnomme « L’Ours ». Mais qu’a-t-il bien pu se passer ? On en saura plus dès le 16 août… Et après s’être mis ainsi à l’écart, on reprendra la route dans le Road-movie théâtral des 3 points de suspension, Nié qui Tamola. L’occasion de questionner des frontières plus lointaines, et le rapport entre la France et ses anciens territoires coloniaux.

Pour les enfants aussi

Comme toujours, l’Orangerie peut aussi se targuer de proposer une jolie saison dédiée au jeune public. À commencer dès le 6 juillet par À l’abordage, un voyage dans l’imaginaire pour oublier, le temps d’un spectacle, les temps difficiles que connaît le monde… Retour ensuite du duo comique des Irréductibles du Parc La Grange, trois ans plus tard, dans un spectacle déambulatoire visant à défendre le Parc contre une vente imaginaire. Dès le 26 juillet, on continuera de se connecter à la Nature, avec Dans les branches, qui emmènera les enfants à la découverte de ce qui se trouve sous nos pieds et auquel on ne prête pas forcément attention. Avant de conclure la saison dans La Cabane, une balade immersive en forêt, pour y apercevoir ses dangers, mais surtout sa beauté !

Et tant d’autres choses…

En plus des spectacles, le Théâtre de l’Orangerie accueille cinq expositions durant l’été. Comme un pendant aux créations théâtrales, il s’agira de proposer un terreau fertile à l’imagination, en jouant autour des frontières, pour montrer l’invisible… Et la musique sera elle aussi à l’honneur avec une quinzaine de soirées festives et des brunchs musicaux le dimanche ! Une vraie volonté de faciliter les rencontres et retrouver encore une fois le vivant, l’humain et le lien. Mais on ne sera pas que spectateur·trice durant cet été : l’Orangerie propose également divers ateliers, jeune et tout public, autour de la cuisine, de la création, du dessin, et tant d’autres choses…

Vous l’aurez compris, cet été sera placé sous le signe de l’échange à l’Orangerie ! Et la buvette ne dérogera pas à la règle, avec une cuisine basée sur une alimentation plus responsable et respectueuse. Car le vivant, c’est avant tout notre planète qui le procure, et que nous devons en prendre soin !

Fabien Imhof

La programmation complète et les détails sont à retrouver sur le site de l’Orangerie.

Photo : © Delphine Avrial

Fabien Imhof

Titulaire d'un master en lettres, il est l'un des co-fondateurs de La Pépinière. Responsable des partenariats avec les théâtres, il vous fera voyager à travers les pièces et mises en scène des théâtres de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code