Quand la princesse sort de l’ombre

Jusqu’à dimanche, la Cie Don’t Stop Me Now reprend son spectacle à succès La princesse eSt le chevalier. L’épopée d’une princesse pas comme les autres, qui questionne les stéréotypes sur fond de théâtre d’ombres. Il y a de la magie dans l’air…

Il était une fois un royaume où la musique, la curiosité et le rire étaient interdits. La princesse Maylis (Charlotte Chabbey), qui y vit, se pose beaucoup de questions, comme « Pourquoi tous disent que la Terre est plate, alors que la lune est ronde ? » Alors que personne ne daigne lui répondre et l’enjoint à se comporter comme il est attendu d’une princesse, elle décide de fuguer à la recherche d’un endroit où elle pourra se montrer curieuse. En partant, elle rencontre Francis (Mathieu Fernandez-Villacanas), un fils de paysan qui ne rêve que de chanter. Tous deux seront accompagnés de Giordano (Mirko Verdesca), le rat ami de Maylis et également narrateur de l’histoire. C’est leur épopée, à la recherche de réponses et de liberté, que nous suivrons pendant une heure et demie.

It’s a kind of magic

La princesse eSt le chevalier emploie la technique dite du théâtre d’ombres. Ainsi, sur l’écran en fond de scène apparaissent des décors, en ombre. Enfant ou adulte, on est émerveillé par ce procédé qui a quelque chose de magique. Difficile de se rendre compte, en effet, de tout ce qui se passe en coulisses pour nous montrer ce fabuleux décor. Rassurez-vous, pour les plus curieux·se·s d’entre vous, il est possible d’aller observer toute la machinerie après la représentation.

La technique choisie par Steven Matthews (qui signe le texte et la mise en scène) permet un incroyable jeu de perspectives : on aperçoit tantôt le château du Roi Gaspard (Jérôme Sire), le père de Maylis, en entier, avec de petits personnages qui se déplacent dessus, tantôt les comédien·ne·s en entier. Mieux : les acteur·trice·s sortent de l’écran pour venir jouer sur le plateau. Comme si les personnages du conte de fées surgissaient du livre pour entrer dans notre réalité. Le vrai et le faux se confondent alors, et c’est là toute l’essence de ce spectacle…

Car La princesse eSt le chevalier a tout du conte de fées : les personnages classiques, quoique très revisités : une princesse trop curieuse, un paysan amateur de musique, un Roi complètement dépassé et manipulé par son conseiller Rufus (Steven Matthews), Gégé le scientifique un peu fou (Miguel Fernandez) … La musique, entre piano joué en live et morceaux aux consonances épiques contribue également à nous plonger dans cet univers hors du temps. La féérie est bien au rendez-vous !

We will rock les stéréotypes

Mais La princesse eSt le chevalier n’est pas un conte de fées comme les autres. Ici, comme l’indique le titre, la princesse prend le rôle du héros classique, et c’est elle qui, grâce à sa curiosité, son courage et son abnégation, parviendra à démêler le nœud de l’histoire. Francis le paysan, s’il a son rôle à jouer, ne sera pas le héros de cette histoire. Quant au Roi, il ne sera qu’un faire-valoir… Ce monde complètement inventé permet ainsi de poser ces questions, même dès le plus jeune âge, pour que les enfants ne s’enferment pas dans les stéréotypes. La Cie Don’t Stop Me Now invite ainsi chacun·e à rêver, nous rappelant que tout est possible, pourvu qu’on y croie et qu’on se pose les bonnes questions sur le monde qui nous entoure.

La Princesse eSt le chevalier, c’est un spectacle rassembleur. D’abord par le fond et les questions qu’il pose intelligemment, par son décor magique évidemment, mais aussi et surtout grâce à la plume toujours aiguisée de Steven Matthews. Ce dernier parvient à parler aux petits comme au plus grand, avec un humour visuel, des blagues qui parlent aux plus petits (si vous voulez savoir comment on appelle un chevalier qui fait caca…) comme aux plus grands. Les jeux de mots sont ainsi légion, comme les allusions aux réseaux sociaux et à leurs travers…

Il me faut enfin évoquer le talent des comédiens, sans lesquels ce spectacle n’aurait pas la même résonnance : on évoquera Charlotte Chabbey, qui incarne cette princesse forte et affirmée, qui en inspirera sans doute plus d’une ; la puissance comique toujours aussi présente de Mathieu Fernandez-Villacanas, Miguel Fernandez et son Gégé un peu perché, ou encore Mirko Verdesca qui parvient à installer l’ambiance qu’il faut dans son rôle de narrateur. Pour le reste de la distribution et des personnages, on vous laisse le soin de les découvrir par vous-mêmes…

On m’avait dit beaucoup de bien de ce spectacle : le résultat était même au-delà de mes attentes. Un véritable coup de cœur, plein de féérie et de magie, avec un fond bien présent, sans être moralisateur. L’équilibre est parfait, et on ne peut que vous conseiller de foncer au Casino Théâtre d’ici dimanche !

Fabien Imhof

Infos pratiques :

La princesse eSt le chevalier, de Steven Matthews, du 24 au 29 mai 2022 au Casino Théâtre.

Mise en scène : Steven Matthews

Avec Maud Faucherre, Mirko Verdesca, Jérôme Sire, Miguel Fernandez, Charlotte Chabbey, Steven Matthews, Mathieu Fernandez-Villacanas

http://ciedontstopmenow.ch/portfolio/la-princesse-est-le-chevalier/

Photos : © Vincent Schäublin

Fabien Imhof

Titulaire d'un master en lettres, il est l'un des co-fondateurs de La Pépinière. Responsable des partenariats avec les théâtres, il vous fera voyager à travers les pièces et mises en scène des théâtres de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code