Zaï zaï zaï zaï : un road movie de Fabcaro

« – Voilà, ça vous fera 37,50€. Vous avez la carte du magasin ?

– Oui oui bien sûr.

Chercher dans ses poches

– Je suis désolé, je crois qu’elle est restée dans mon autre pantalon… » (p. 1)

Par ces temps de Covid et semi-confinement, rien de mieux que de profiter de ce temps plus calme pour bouquiner. Pas de textes déprimants, l’actualité l’est suffisamment ! Mais des textes amusants, et pour ça, j’ai l’auteur parfait : Fabrice Caro, écrivain et dessinateur, qui a notamment écrit les romans Broadway (2020) et Le Discours (2018). Mais je l’apprécie d’autant plus lorsqu’il endosse sa casquette de bédéiste. Aujourd’hui, je vous donne rendez-vous au supermarché (oui, oui, vous avez bien lu), dans cette bande dessinée intitulée Zaï zaï zaï zaï, qui fleure bon le printemps, avec ses églantines.

Dans cette BD, Fabcaro – son nom d’auteur pour les bandes dessinées – se met en scène en se rendant à son supermarché habituel. Et à cette simple question de la caissière « Vous avez la carte du magasin ? », sa vie s’écroule. Non, il ne l’a pas, il a laissé la malheureuse dans son autre pantalon. Il parvient à s’enfuir de justesse du magasin avant que la police n’arrive. S’ensuit alors une recherche à l’homme nationale, les médias entrent dans la danse et la société se divise.

Je vois déjà votre sourire s’esquisser. Fabcaro nous dessine une société satirique et absurde, où la tolérance et la place des médias sont mis au centre. Avis aux amateurs de l’humour anglais, vous allez être servis !

Le style de dessin pourrait néanmoins ne pas vous retenir : en effet, le trait est simple, presque brouillon. Les visages des différents protagonistes sont à peine reconnaissables et les couleurs se déclinent en trois : noir, blanc et kaki. Il y a effectivement plus séduisant pour vous vanter les mérites d’une bande dessinée… Pourtant, c’est le ton du texte et ces dessins inachevés qui réussissent à captiver. D’ailleurs, Fabcaro le dit dans une interview : « Je ne me sens pas dessinateur. À partir du moment où le dessin exprime ce que je veux raconter, ça me suffit. »[1] Et c’est tout ce que nous lui demandons !

Au détour d’un simple oubli de carte de fidélité, le bédéiste accentue le trait de l’intolérance ou plutôt, celui d’une certaine « fausse tolérance ». Tant que la personne un peu différente des normes en vigueur se conduit dans cette norme, tout va bien, c’est accepté. Or, si elle sort ne serait-ce un peu de ce cadre, alors là, les chiens sont lâchés ! Et dans cet ouvrage, l’auteur a décidé d’utiliser son statut d’artiste pour représenter cette différence… tolérée à certaines conditions.

Les médias sont au centre de nos vies, puits d’informations sans fin qui nous abreuvent chaque minute, chaque seconde avec de la nouveauté. Notre société va terriblement vite, grâce ou à cause de nos nouvelles technologies, les réseaux sociaux, etc. – je pense que je ne vous apprends rien. Toutefois, si nous nous penchons un peu plus sur ce flux d’informations continu, qu’en est-il de sa vraie valeur informative ? Dans cette bande dessinée, Fabcaro nous dépeint la pression sociétale qui est exercée sur les médias, à savoir donner le plus rapidement des nouvelles fraîches, mais il critique également ces débats télévisés ou ces informations qui sont totalement vides de sens.

En quelques pages, Fabcaro réussit le pari de nous faire mourir de rire tout en nous présentant les thèmes de la tolérance et de la place des médias dans notre société, sujets importants et surtout d’une actualité cinglante. Un petit îlot de tranquillité face à nos folles vies numériques. À consommer sans modération !

Cédrine Tille

Référence : Fabcaro, Zaï zaï zaï zaï, Montpellier, Six Pieds Sous Terre, mai 2015

Photo : © Cédrine Tille

Pour aller plus loin : Blanche Gardin et Pascal Sangla lisent les textes de Fabrice Caro

https://www.youtube.com/watch?v=FWqBjHBuZLM

Pour l’interview citée : https://www.bfmtv.com/culture/bd-plongee-dans-l-univers-absurde-de-fabcaro-l-auteur-a-succes-de-zai-zai-zai-zai_AN-201806280090.html

[1] Voir : Jérôme Lachasse, « BD : Plongée dans l’univers absurde de Fabcaro, l’auteur à succès de « Zaï zaï zaï zaï », interview réalisée sur BFM TV, le 28 juin 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code