Avis de tempête à Genève : le CrabCore Fest soulèvera un vent de musique metal en septembre prochain

La quatrième édition résonnante du CrabCore Fest se tiendra les 23 et 24 septembre prochains, dans le cadre épuré du Pavillon Tacchini, au cœur du Petit-Lancy (Genève). Fort d’une programmation toujours aussi locale, le CrabCore Fest vous accueille pour une soirée metal aux couleurs dark, black et toutes les nuances dérivées de ce style. Rencontre avec Frank, président du CrabCore Fest.

Genèse d’une ode au blast beat

Cette année, les numérologues nous informeront que le chiffre « 4 » signifie la réalisation, l’ancrage, l’élaboration d’un projet réussi… tout comme cette 4e édition du CrabCore Fest qui s’affirme encore un peu plus comme le rendez-vous incontournable de l’automne, en faveur de la scène musicale locale, à Genève.

Tel un marronnier qui ne peut être abattu, ce festival puise ses racines dans d’autres origines… Frank, genevois depuis toujours, a depuis sa plus tendre enfance, baigné dans le milieu de la musique : d’une part en ayant lui-même suivi un cursus de percussion/batterie jazz au sein du Conservatoire populaire de musique de Genève, et d’autre part en fréquentant assidûment depuis sa jeune adolescence les milieux underground et metal que les terres genevoises pouvaient offrir.

C’est en montant un groupe de metal avec son meilleur ami, Alex, que l’attrait pour la scène locale s’est attisé. Dans le cadre d’une soirée associative, l’idée de la création d’un festival de metal dédié aux groupes genevois est née. Fort d’un carnet d’adresses plus que fourni, Frank et Alex se sont lancés dans l’édition originelle du CrabCore Fest qui, à l’époque, ne portait pas de nom. Invitant les copains-copines et leurs groupes, c’était l’occasion d’encourager les bands moins connus et d’offrir un accès à un live sur scène, dans un cadre professionnel et entouré d’experts du son et de la lumière.

Le premier étendard du CrabCore Fest a fièrement été planté au Pavillon Tacchini, qui possède une scène et une infrastructure à taille humaine. L’espace extérieur peut accueillir un merch pour les groupes, de la petite restauration et divers stands : un véritable petit hell fest lancéen !

Le président du CrabCore Fest, connu comme le loup blanc dans le milieu metal genevois, aime les gens, écouter leurs histoires, trouver des liens à créer. Altruiste dans l’âme, il a le souci du soutien pour les projets locaux et de proximité, qu’ils mélangent musique, arts culinaires ou artisanats. C’est dans cette optique que le CrabCore Fest collabore notamment avec le bar La Citadelle (qu’on ne présente plus : rendez-vous incontournable des métalleu·se·x·s à Genève). Gravitant autour du festival, plusieurs artisans ou stands sont invités pour présenter leurs projets. Cette année, vous pourrez rencontrer les Trois Cercles (bougies, objets d’ésotérisme), un stand de CD & vinyles pour les amoureu·se·x·s mélomanes, Twisted Ego une marque de prêt-à-porter avec des pièces uniques et faites main, et Paradoxskull (œuvres d’art uniques avec des crânes d’animaux).

Tendez l’oreille, la programmation est prête !

Cette édition, plus clémente que la précédente ayant été entachée par la situation sanitaire, vous réserve une programmation choisie avec grand soin. Elle mélangera des groupes genevois et de France voisine de plusieurs styles de metal, allant du traditionnel au novateur : Embassadors, groupe genevois de stoner, né en pleine pandémie ouvrira le festival, et laissera ensuite place à Groundead pour un bon old school metal, puis aux déjantés fou-furieux de Grilled Flesh Party pour un show dément. La première soirée se terminera avec Deathawaits, venus tout droit de Lyon et qui fêtent leurs 20 ans d’existence en 2022 ! Le samedi commencera avec une immersion dans un univers visuel théâtral obscur et gothique, avec Versatile, puis préparez-vous car nous continuerons dans une ambiance black death metal avec Skaphos (Lyon). Le groupe Among Vultures (death/metal core) enchaînera, en proposant un univers musical sombre et lancinant. Enfin, cette épique 4e édition se clôturera avec Rorcal, connu pour leur musique proche de la transe mystique et toujours en toute sauvagerie.

Le CrabCore Fest est comme un bon vin : il se bonifie avec l’âge, et les éditions s’améliorent d’année en année. L’équipe apprend, l’association grandit, les groupes en parlent autour d’eux, le bouche à oreille fait son petit effet et les membres qui rejoignent le CrabCore Fest ne cessent d’augmenter. Cette 4e édition promet d’être haute en couleurs, alors sortez vos plus belles Docs, votre blouson à patch et venez vous enjailler de bons riffs metal !

Natacha Bossi

Facebook

Instagram

Site web

Photos : © Gabriel Asper (banner) et © CrabCore Fest (inners)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.