Embarquez à bord de Tram’Drames

Depuis le 12 juin dernier, le vieux tram genevois déambule tous les soirs dans la ville, avec à son bord un spectacle inédit : Tram’Drames, inspiré des Meurtres à Genève de Corinne Jaquet. Embarquez dès à présent avec les pires criminels de la Cité…

Nous vous en parlions la semaine dernière, Tram’Drames suit le parcours de 6 meurtriers genevois, à travers autant d’histoires, abordées sous différents angles, le temps d’une soirée dans le vieux tram. Après les trois premières, les spectateurs sont invités à changer de véhicule, pour assister aux trois autres.

Les Drames du wagon

Tram’Drames

Dans cette histoire sordide, la jeune Yolande est retrouvée morte dans la remorque vide du tram, après le Rondeau de Carouge. Si le meurtre ne sera jamais élucidé, l’enquête montre une vie bien moins rangée que ce que l’on pouvait croire. Toutefois, malgré des détails croustillants, la fin nous laissera… sur notre faim !

Le Cocu de Rive

Un Italien découvre avec effroi que sa femme l’a trompé, et ce, à plusieurs reprises, quand bien même même il l’avait envoyée à Genève, pensant, alors, qu’elle ne mettrait la main sur aucun amant. Patatra. Nul besoin de dévoiler la suite, on la comprend bien vite. Si cette histoire manque un peu de suspense, elle présente l’atout de faire participer certains membres du public, en tant que témoin, ou même comme accusé. Une jolie trouvaille qui amène un peu d’humour et de dynamisme !

La Maison de verre

Des jambes sont retrouvées dans des parcs et jardins de la ville. Ni les objets trouvés, ni la police ne souhaitent s’en charger, si bien que la vérité met du temps à éclater : un père tranquille, une femme qui l’est beaucoup moins. Il n’en faut pas plus pour créer un clash… qui finira mal, très mal. Un spectacle là aussi interactif, puisque les spectateurs seront pris à parti, pour mener l’enquête avec la police. De loin la plus haletante des trois, cette histoire parvient à mettre en appétit pour celles de la motrice…

Les Drames de la motrice

La Malle jaune

Un client riche, très riche, a disparu, après avoir quitté son hôtel et fait poireauter son taxi pendant plus de deux heures. Que lui est-il arrivé ? Une histoire qui mêle récit et passages joués, de manière extrêmement vivante, afin de nous révéler le fin mot de l’histoire.

De la fuite dans les Idées

Que s’est-il passé pour qu’une femme se retrouve noyée deux fois, alors qu’elle se promenait au bord de l’eau avec son fiancé ? L’histoire d’un homme dont la langue n’arrête pas de fourcher, donnant lieu à un récit abracadabrant, brillamment interprété par Chaquib Ibnou-Zekri. Un mal qui semble devenir contagieux auprès des enquêteurs et du juge…

La cuisinière Le Rêve

« Cuisiner avec une cuisinière Le Rêve, c’est… le rêve ! » La publicité ne croyait pas si bien dire. On peut même dire que ces cuisinières sont mortelles. C’est l’histoire d’un dandy bien attaché au luxe de son quotidien, qui ne voudra y renoncer, le conduisant aux pires extrémités. De loin l’histoire la plus atroce, qui se terminera par une cuisson au four… inattendue !

Tram’Drames, vous l’aurez compris, s’avère être un spectacle drôle, durant lequel on ne s’ennuie pas. Les spectacles sont toutefois de qualité inégale, avec des drames dans le wagon prononcés avec pas mal de bafouilles, pour des scénarios aussi moins haletants. La disposition du lieu a pu jouer un rôle aussi, puisque les spectateurs doivent sans arrêt se retourner pour assister aux scènes. L’acoustique, moins bonne, ne permet pas toujours d’entrer pleinement dans les récits. On ne doute toutefois pas que ces petits soucis vont être réglés et le spectacle gagner en force au fil des représentations. Après tout, ce n’est encore que le tour de chauffe. Dans la motrice, en revanche, on est happé ! La disposition en bi-frontal permet de mieux suivre le déroulement de l’action – malgré les aléas de la météo du 15 juin, qui ont obligé l’équipe à modifier le parcours ! Les acteurs également, brillants tous trois, parviennent à emmener le public dans les lieux de l’action, afin qu’il y voit les scènes qui lui sont présentées.

On regrette également le manque de liant entre la scène de couple qui parcourt tout le spectacles et les six meurtres. Malgré ces petits défauts, qui ne demandent qu’à être améliorés, on ne peut que féliciter Jacques Sallin et sa compagnie La Mouette d’avoir mis sur pied un tel spectacle. Rien que pour l’originalité, la volonté de découvrir le fin mot de toutes ces enquêtes et pour le plaisir de se promener d’une autre manière dans les rues de Genève. Tram’Drames vaut le détour ! Embarquez jusqu’au 30 juin ou au mois de septembre, pour la suite des représentations !

Fabien Imhof

Infos pratiques :

Tram’Drames, inspiré des Meurtres à Genève de Corinne Jaquet, dans le vieux tram genevois, du 12 au 30 juin et du 11 au 29 septembre 2019.

Mise en scène : Jacques Sallin

Avec Michele Rizzello, Marine Delacrétaz, Chaquib Ibnou-Zekri, Nathalie Gantelet, Michel Kuhne, Simone Emery, Odile Thevenot et Serge Clopt pour les représentations en français

Avec Viki Lazar, Daire O’Doherty, Noëlle Rentsch, Berta Adell Palau, Gabriel Bird, Marilyn Dunning, Manda Kirkus Vacic et Gary Bird pour les représentations en anglais.

https://www.compagnielamouette.ch/spectacles/tramdrames

Photos : © Compagnie La Mouette (banner), © Christopher Wadsworth (photo dans le tram)

Fabien Imhof

Titulaire d'un master en lettres, il est l'un des co-fondateurs de La Pépinière. Responsable des partenariats avec les théâtres, il vous fera voyager à travers les pièces et mises en scène des théâtres de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code