GOGOGO : faire fi de toutes les étiquettes au Grütli

Pour bien débuter l’année 2022, le Grütli ouvre la deuxième édition de GOGOGO, un festival gratuit pendant trois jours, avec une vingtaine de propositions au programme ! Aucune excuse pour ne pas s’y rendre, du 13 au 15 janvier !

Bien plus qu’un festival, GOGOGO se définit comme un moment de partage et d’exaltation. L’occasion pour des compagnies indépendantes contemporaines de faire découvrir leur travail au public. Répartis dans sept endroits du bâtiment, les performeur·se·s enchaîneront les représentations durant ces trois jours. Vous ne pouvez pas vous y rendre jeudi et avez peur de manque quelque chose ? Pas de problème, chaque spectacle se jouera plusieurs fois, pour que chacun·e puisse y trouver son compte ! Petit tour d’horizon.

Des performances intimistes

Sophie Guisset ouvrira les feux jeudi à 18h, avec Plus One une performance pour une seule personne, reproduite toutes les vingt minutes. Sans trop en dévoiler, on vous dira simplement que dans l’atelier du 3ème étage, on la retrouvera avec une table, deux chaises et un puzzle de 1000 pièces. L’occasion de remettre de l’ordre dans son esprit ?

Dans Camille, de Sarah Bucher, la thématique sera celle de la difficulté de dire. À la base de ce spectacle, une rencontre entre deux jeunes filles en difficulté, dont l’une est bègue. Fragilité, sensibilité et libération de la parole à travers la puissance des mots, c’est ce qui vous attend jeudi et vendredi soir dans la salle du sous-sol.

D’intime il sera encore question dans La peau entre les doigts de Catol Teixeira. Pour une unique représentation jeudi soir, elle invitera le public à participer à sa performance, à travers les mouvements de celui-ci, créant ainsi des brèches dans lesquelles se glisser pour faire naître la danse.

Le collectif Anthropie, avec Dio, s’amusera à nous faire perdre nos repères. Dans cette réécriture du mythe de Dionysos façon piratage informatique moderne, le collectif nous invitera à questionner notre monde et nos excès. Une pépite déjà découverte lors du dernier festival C’est déjà demain.

La transition est toute trouvée, nos excès conduisant souvent à un manque de solidarité. Mi vida en tránsito nous rappellera cette valeur chère à l’humanité, et l’amitié entre Elvio Avila et Savino Caruso. Ou comment se reconstruire après un retour forcé dans son pays d’origine et la perte d’un avenir viable entrevu pendant 10 ans.

De perte il sera également question dans More and More. Hector Thami Manekehla proposera une série de pièces dansées toutes dédiées à un être cher, parti trop tôt ou encore bien vivant, à qui il veut rendre un vibrant hommage.

Question intime, Lucile Saada Choquet vous invite… dans un lit. Ou plutôt, elle y accueille des personnes dites racisées, pour échanger autour des rapports aux corps et aux héritages. Ou comment tuer son propre racisme jusque dans le lieu le plus intime qui soit.

La pluridisciplinarité à l’honneur

La Grütli se définit parfois comme « une maison de fous », avec tous les arts qui s’y mélangent. GOGOGO ne déroge pas à cette règle, avec plusieurs spectacles mêlant les disciplines au programme ! Le collectif La Novia emmènera ainsi le public dans un lieu de réflexion et d’expérimentation autour des musiques traditionnelles, projections diverses à l’appui. Sahar Sulliman quant à elle investira les espaces sous forme d’une carte blanche. On n’en sait pas beaucoup plus, si ce n’est qu’il y aura de la vidéo, du cinéma, de la mise en scène… À découvrir !

Performance-conférence avec Davide-Christelle Sanvee et ses sœurs. Dans un univers végétalisé, elles se questionneront sur l’influence des coiffures africaines, aussi diverses que variées, et des identités qu’on endosse en les portant.

Détournant les codes, la Cie Folle de Parole revisitera les règles de la représentation théâtrale à travers divers arts, accompagnée de jeunes diplômés et étudiants, autour de la question du désir et des façons dont on l’alimente…

Milla Pluton, la « gouine des champs » créée par Alice Oechslin, sera présente sur deux spectacles : un duo avec Béatrix, une voyageuse spatio-temporelle, et une performance durant laquelle elle accueillera ses ami·e·s sur les ondes de sa radio, pour un concert complètement déjanté !

Enfin, dans l’ascenseur de la Maison des Arts trônera une installation signée Jérôme Leuba, qui décrira des zones de conflits. Une œuvre encore mystérieuse qui ne manquera d’attiser la curiosité !

Danser pour exister

Sur un ring d’observation, le duo Delgado Fuchs proposera un spectacle rappelant les mouvements du catch, à base d’acrobaties et de danse, pour prouver que ce que l’on voit importe plus que ce que l’on croit. Entre maladresse et sensualité, ils n’ont pas fini de nous faire réfléchir.

Pour nous réchauffer en cette froide période d’hiver, direction Bologne, avec Alessandro Sciaroni et un spectacle de Polka Chinata, une danse presque disparue de nos jours. Un duo d’hommes y pratiquera un exercice extrêmement physique. À voir absolument !

Découvrir autrement

GOGOGO, c’est un festival basé sur la découverte avant tout, sans codes et sans barrières. Et quel meilleur lieu que le Grütli pour l’accueillir ? Dominique Gillot questionnera l’influence du lieu dans À propos du Grütli, entre danse, poésie et performance.

Un peu d’histoire ensuite, à travers un dispositif vidéo orchestré par Marie-Ève Knoerle, en contraste avec les arts vivants qui l’entourent. Il y sera question du regard artistique porté sur des œuvres, de 1970 à aujourd’hui.

Découvrir, c’est aussi retrouver des choses qui auraient dû disparaître. Dans Les liseurs, Adrianna Wallis lira des lettres qui n’ont pas trouvé leur destinataire et se sont perdues dans les méandres de la Poste. L’occasion sans doute d’être surpris·e par les mots…

Enfin, le festival se clôturera dans une ambiance de cartoon déjanté, comme à la maison, en compagnie d’Elena Montesinos. Une façon de revitaliser une dernière fois le public, après un programme très chargé durant ces trois jours !

Au vu de cette riche programmation, on ne peut que vous dire : GOGOGO au Grütli dès jeudi !

Fabien Imhof

Infos pratiques :

GOGOGO, au Grütli, du 13 au 15 janvier 2022.

Programme complet et détaillé : https://grutli.ch/spectacle/go-go-go-22/

Photo : © Le Grütli

Fabien Imhof

Titulaire d'un master en lettres, il est l'un des co-fondateurs de La Pépinière. Responsable des partenariats avec les théâtres, il vous fera voyager à travers les pièces et mises en scène des théâtres de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code