GOGOGO : tou·te·s au Grütli pour la rentrée !

C’est désormais une tradition : Le Grütli ouvre son année 2023 avec le festival GOGOGO. Trois jours durant, pas moins de 18 propositions de troupes émergentes, jeunes artistes ou déjà confirmé·e·s donneront vie à l’ensemble du bâtiment !

Du théâtre, de la danse, des performances et autres installations – le tout gratuitement ! – seront disséminées un peu partout dans le Centre de Production et de Diffusion des Arts Vivants. Solo ou duo, les événements proposés seront de divers ordres, pour un large éventail de questionnements. On pourra ainsi parcourir une salle d’attente aux côtés de Julia Botelho et Antoine Weil. Dans Waiting Room, tantôt alliés, tantôt ennemis, iels tenteront de combattre l’ennui provoqué par ce genre d’espace. Autre duo à voir, DOWN, où le corps de Mélissa Guex dialoguera avec la batterie de Clément Grin, dans un moment de descente après l’extase, une forme de courte dépression avec laquelle il faut apprendre à composer. Niveau duos, on évoquera encore Self / unnamed de Georges Labbat, dans lequel le danseur sera accompagné de son double fait de résine. Ou comment les conflits internes abolissent petit à petit des frontières qu’on croyait inamovibles… La question de la dualité sera également à l’honneur dans Double(s) : Lulu, où Victor Poltier jouera… ou pas d’ailleurs, un acteur qui n’en est peut-être pas un. Un spectacle imaginé par Guillaume Miramond.

On pourra également assister à de véritables soli, notamment avec Clara Delorme dans L’albâtre et Clara Delorme lift her leg to make her vagina lip come out, où elle tâchera de se réapproprier son corps après un épisode de harcèlement, le tout en blanc sur un fond blanc, une performance dont les images ont été volées et qui lui ont inspiré cette suite… Changement de décor et de thématique avec Abadir, où Faustine Moret se plonge dans une ambiance rétrofuturiste façon années 70-80, après les Trente Glorieuses, dans un nouveau monde où les déceptions sont nombreuses. Puis, avec Funkenstein et Kidows Kim, découvrez un autre solo, autour de la thématique des monstres qui questionnera le potentiel de la physicalité du corps humain. Et si les monstres étaient plus proches qu’on ne le croyait ?

D’autres événements sont plus difficiles à catégoriser, à commencer par Out of Me, un live set où le temps se suspend face aux exigences de l’hyper-performativité qui nous entoure au quotidien. Entre performance, installation et game design Trickster-p proposera Eutopia une expérience participative à la fin toujours différente, dans laquelle il s’agira de conjurer ladite fin… pour lutter contre le sort qui nous attend ? Étrange, n’est-ce pas ? D’étrange, il sera justement question dans Je suis née un jour jaune, une performance qui explore la frontière entre le connu et l’étrange. Les frontières peuvent d’ailleurs se situer aussi dans notre esprit, entre ce que l’on voit et ce que l’on croit voir. ¡AY! ¡YA! s’y consacre justement, en proposant une danse autour des illusions d’optique.

GOGOGO proposera également diverses plongées dans le passé. Dans Eve Syndrome, la femme originelle viendra raconter son parcours façon conférence TEDx. De son côté, Olivier Koundouno plongera en musique dans une rencontre avec ses ancêtres de Guinée dans Mouliândo, « mélange » en langue kissi. De mélange il sera aussi question dans Of the nightingale I envy the fate, une performance autour des différentes interprétations de Cassandre, cette femme qui voyait l’avenir mais que personne ne croyait. Deux spectacles seront encore au programme, avec Biche, qui racontera le parcours de la danseuse du même nom, en s’appuyant sur son témoignage. Enfin, L’événement se présentera sous la forme d’un récit à trois voix pour tenter d’en comprendre plus sur l’embrasement d’un four à pain.

En parallèle de tous ces spectacles, rendez-vous sur La Terrasse, une espace en forme d’atelier où des comédien·ne·s, performeur·se·s et autres danseur·se·s proposeront des podcasts, des films et d’autres surprises autour de leurs projets. Sans oublier la grande fête prévue samedi de minuit à 3h du matin pour clore cette édition 2023 avec un DJ set signé Ka(ra)mi !

Alors, on ne peut que vous conseiller une chose : GOGOGO au Grütli, du 12 au 14 janvier !

Fabien Imhof

La programmation complète et les horaires du festival est à retrouver sur le site du Grütli.

Photo : ©grutli.ch

Fabien Imhof

Titulaire d'un master en lettres, il est l'un des co-fondateurs de La Pépinière. Responsable des partenariats avec les théâtres, il vous fera voyager à travers les pièces et mises en scène des théâtres de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *