Les relations amoureuses en question

Trois Ruptures. C’est le titre d’une pièce de Rémi de Vos, mise en scène actuellement par Nadim Ahmed aux Amis – musiquethéâtre, avec Charlotte Chabbey et Bastien Blanchard. Trois histoires un peu extrêmes, mais si drôles, qui questionnent l’amour. À voir jusqu’au 26 janvier.

À travers trois courtes histoires, Rémi De Vos propose Trois ruptures, trois façons d’envisager les relations amoureuses, dans des situations qui, bien que poussées à leur paroxysme, existent au quotidien. Dans la première, après un succulent dîner qu’elle a mis deux jours à préparer, la femme annonce à l’homme[1] qu’elle le quitte, ne pouvant plus les supporter, lui et sa chienne Diva. S’ensuit une séquestration de la part de l’homme… Deuxième histoire : un pompier vient s’immiscer dans le couple. L’homme l’a rencontré à la salle de sport, et a été immédiatement attiré. Après quelques mois à entretenir ses deux relations, ses deux amours décident de le quitter. Pour ne pas tout perdre, lui aussi la séquestre et la ligote… Enfin, dans la troisième histoire, c’est l’enfant ingérable qui pousse le couple à se séparer, pour pouvoir encore s’aimer.

Une comédie caricaturale

Comme souvent chez Rémi De Vos, le comique vient du tragique. Les situations présentées sont tout sauf drôles, de prime abord. Pourtant, avec l’humour incisif qui est le sien – porté magnifiquement par deux excellents comédiens – il parvient à amener une fulgurance comique bienvenue. Pourquoi se quitte-t-on ? On pourrait résumer le propos de la pièce par cette simple question. Les relations humaines sont compliquées, on le sait. À travers ces histoires un peu grotesques, il faut le reconnaître, l’auteur appuie pourtant là où il faut. Il évoque ainsi trois raisons de rupture que n’importe quel couple pourrait vivre. Il y a d’abord l’entourage, qu’on ne peut plus supporter. La chienne Diva, que l’homme fait passer avant tout le reste, pourrait représenter n’importe quel membre de la famille ou ami. Difficile parfois d’entretenir toutes ses relations… C’est ensuite l’adultère qui est évoquéMais Rémi De Vos en prend le contrepied, en faisant assumer pleinement à l’homme cette tromperie – est-ce dès lors un véritable adultère ? Chacun se fera son opinion. Si la situation est acceptée un temps, c’en est finalement trop pour la femme, qui décide de partir. Cette seconde pièce interroge sur le taux de tolérance que chacun a face à la douleur et ce que l’on peut accepter, par amour. Elle questionne aussi l’orientation sexuelle, qui peut être découverte bien plus tard qu’on ne le pense. Difficile dès lors de ne pas être perturbé… Enfin, dans la troisième partie, l’amour et la passion sont toujours là. La présence de l’enfant – rassurez-vous, tous ne sont pas aussi terribles – empêche le couple d’avoir une vie… de couple ! Ne vaut-il pas mieux alors se séparer et vivre comme des amants, pour entretenir la flamme ? Cette dernière partie nous rappelle que l’arrivée d’un enfant chamboule toutes les habitudes et que l’adaptation n’est pas toujours aisée…

Un spectacle tout en rupture(s)

La force de la mise en scène de Nadim Ahmed réside aussi dans l’appui sur le jeu de rupture(s). Au-delà des ruptures amoureuses, il y a les ruptures de construction voulues pour par Rémi De Vos, qui passe de l’annonce aux conséquences, avec la séquestration de la femme par exemple. Ces ruptures se font aussi sur la scène, avec des noirs durant lesquels, sur des airs toujours adaptés à la situation et soigneusement arrangés par Bastien Blanchard, les comédiens modèlent le décor à leur guise. Les blocs gris qui jonchent la scène avant le spectacle s’avèrent ainsi être une table, des chaises, un canapé, une étagère, un escalier… selon les besoins !

Trois ruptures, c’est donc une pièce d’apparence légère, durant laquelle on rit beaucoup, mais qui, au final, s’avère particulièrement incisive. Le rythme est très élevé, le comique de répétition, notamment lors de la scène initiale, apporte un bol d’air frais bienvenu. Si le jeu des comédiens peut parfois paraître un peu exagéré, cela fonctionne parfaitement avec le texte, qui pousse les situations à l’extrême. Il fallait donc bien que tout y réponde !

Fabien Imhof

Infos pratiques :

Trois Ruptures, de Rémi De Vos, du 9 au 26 janvier 2020 aux Amis – musiquethéâtre.

Mise en scène : Nadim Ahmed

Avec Charlotte Chabbey et Bastien Blanchard

https://lesamismusiquetheatre.ch/trois_ruptures/

Photos : © Anouk Schneider

[1] Les personnages sont ainsi nommés dans le texte original.

Fabien Imhof

Titulaire d'un master en lettres, il est l'un des co-fondateurs de La Pépinière. Responsable des partenariats avec les théâtres, il vous fera voyager à travers les pièces et mises en scène des théâtres de la région.

Une réflexion sur “Les relations amoureuses en question

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *