Lire la Suisse – Lectures de septembre

Inspirée par le Valais, je me plonge en plein hiver et dans l’univers du ski professionnel avec le premier roman de Sven Papaux, Le carrefour des intentions, publié chez Slatkine cet été. Un premier roman donc, très réussi, qui aborde, et surtout, dénonce le sport de compétition. Une machine à broyer les jeunes espoirs, souvent seuls face à l’autorité des coachs malsaine. Je ne peux qu’encourager l’auteur pour ses prochains romans !

Le sport était au centre également du roman de Michel Layaz Le Tapis de course. J’avais lu il y a quelques années son livre Sans Silke, qui a été un véritable coup de cœur. J’étais curieuse de découvrir ses autres écrits, sans pour autant me lancer dans les biographies. Trouvé dans une boîte à livre, j’ai trouvé qu’il était vraiment super. Comme à son habitude dans ses romans, Michel Layaz critique subtilement les travers de notre société.

Un roman policier de la rentrée m’a attiré l’œil, celui de Marie-Christine Horn Dans l’étang de feu et de souffre, publié chez BSN Press. Ce texte m’a beaucoup plu, d’autant qu’il m’a tenu en haleine les quelques heures. La combustion étrange du corps, des histoires familiales, tous les ingrédients étaient présents pour que je découvre avec plaisir l’écriture de Marie-Christine Horn.

Plus besoin de présenter le livre d’Alexandre Lecoultre Peter und so weiter, de chez L’Âge d’Homme. Sortit en 2020, il a notamment reçu le Prix suisse de littérature en début d’année. Ce roman plein de poésie met en scène un personnage, qui pourrait être vous et moi, qui nous parle de la vie, suite à l’interrogation : Quand est-ce que tu commenceras la vraie vie ? Question qui bouleverse Peter, qui se lance dans la quête d’une réponse, au travers du mélange des langues qui peuplent son village.

La dernière lecture de septembre est une des nouveautés de chez Slatkine, La fille aux cerfs-volants d’Olivier Rigot. Une histoire mystérieuse d’un jeune homme qui décide de s’engager sur un trimaran pour une course autour du monde. Il fuit quelque chose, quelqu’un, et c’est entre le présent et le passé que nous découvrons sa tentative de fuite. Un roman qui fait voyager et qui m’a fait découvrir ce monde qui m’était totalement étranger.

Cédrine Tille

Tous les détails sur ces ouvrages et les articles complets
sont à retrouver sur le blog de
Lire la Suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code