Pièces rapportées : Bienvenue…

Depuis plusieurs années, le Département de langue et littérature françaises modernes de l’Université de Genève propose à ses étudiantes et étudiants un Atelier d’écriture, à suivre dans le cadre du cursus d’études. Le but ? Explorer des facettes de l’écrit en dehors des sentiers battus du monde académique : entre exercices imposés et créations libres, il s’agit de fourbir sa plume et de trouver sa propre voie, son propre style !

La Pépinière vous propose un florilège de ces textes, qui témoignent d’une vitalité créatrice hors du commun. Qu’on se le dise : les autrices et auteurs ont des choses à raconter… souvent là où on ne les attend pas !

Aujourd’hui, Élise Vonaesch vous propose un collage littéraire. Fait d’éléments hétéroclites (coupures de journaux, citations tronquées, phrases glanées ici et là), le collage littéraire crée un texte à partir du divers, de l’inattendu. Élise vous emmène… vous verrez bien !

* * *

Bienvenue…

Mode d’emploi : Commencez par réfléchir : quelle source est la plus à même de vous fournir les plus belles pièces rapportées ? Magazines, slogans, épitaphes, annonces… c’est bien si ces mots sont déjà connus du lectorat. Cela les rehausse dans leur estime. Puis vous épluchez, cherchez, trouvez. Au hasard. Beaucoup. Mieux vaut trop que pas assez. Enormément. Le choix des fragments justifiera votre signature. Une fois les fragments rassemblés, allez fouiller vos archives de textes, ceux que vous avez oubliés, qui n’ont jamais servi, endormis depuis trop longtemps. Offrez-leur une seconde vie. Puis procédez au montage : un fragment, une phrase qui vous appartient. Vous avez votre texte.

Bienvenue

Depuis quand les champs de blé n’ont-ils plus brillé comme des épis dorés ?

Préchauffez le four à 180°

Pour passer votre annonce dans cette rubrique, contractez Julien Lafront chez Modulis

Son ami des collines voulait devenir chevrier.

on entend parfois le datif après trotz, während et wegen, mais parce que les émissions de CO2 sont bien la principale cause du réchauffement climatique

La fleur au fusil… c’est si beau… on pourrait faire une trêve, non ?

Paix à mes cendres. Ne pas éternuer

Ne pas fumer

Dites-lui qu’un jour, les artistes seront rois.

Si vous ne dégustez pas la mousse tout de suite, conservez-là au réfrigérateur.

Est-ce que tu peux abréger s’il te plaît…

4 poires, 40g de beurre, 4 boules de glace à la pistache

Jamais ! Jamais je ne vous donnerai mon fils !

Mais si tu veux nous envoyer un dessin, n’oublie pas d’indiquer au verso ton nom et ta ville.

Puisque En claquettes, la part d’improvisation reste importante

Une voix lui dit qu’elle réfléchit beaucoup trop

p. 30, mode années 50, belles de jour

directeur de la rédaction : Philippe Bonnel, rédacteur en chef : Jean-Baptiste Drouet, directeur artistique : Jean-Michel Graber

Arrête de réfléchir. Y en a qui le font jamais toi tu le fais tout le temps !

code postal, ville, date de naissance, téléphone

Ça va finir par faire la une, ces conneries…

désormais en France, on trie même le dimanche

consignesdetri.fr

le respect de votre vie privée est notre priorité

Seuls les abrutis osent se proclamer intelligents.

prix de vente en kiosque 2,50€

en exclusivité !

Parce que vous le valez bien

Élise Vonaesch

Ce texte est tiré de la volée 2019-2020, animée par Éléonore Devevey.

Retrouvez tous les textes issus de cet atelier ICI.

Photo : ©Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code