Scène Vagabonde Festival : en 2022, place au texte

Pour son troisième passage dans la Cité de Calvin, La Scène Vagabonde Festival a décidé de faire la part belle au théâtre de texte. Dès ce soir et jusqu’au 3 juillet, dans le Parc Trembley, place donc à des créations qui mettront les mots à l’honneur.

La Scène Vagabonde Festival se targue, comme lors des précédentes éditions, de proposer un choix fort en mettant le texte en avant dans ses propositions, et ceci pour plusieurs raisons : d’abord, le souhait du grand public, toujours friand de bons mots et autres envolées lyriques. Ensuite, l’idée est de sensibiliser les jeunes adultes, en lien avec les plans d’études du secondaire I et II. Par ce biais, les organisateurs nous rappellent une chose essentielle : le théâtre, dans sa visée politique et sociale, s’adresse à toutes et tous !

Dans leur communiqué de presse, les organisteur·trice·s du festival évoquent fortement le langage. À l’heure où celui-ci est davantage fonctionnel, utile dans la vie de tous les jours, sans qu’on prenne toujours conscience de sa beauté, La Scène Vagabone Festival veut lui rendre toute sa verve. Et quoi de mieux que de le porter sur les planches ? Déclamer, interpréter, rendre vivant : voilà la mission que se propose le festival, à travers ses choix de programmation. Et de nous rappeler que, derrière les mots, il y a aussi des sentiments, des ressentis. Les quatre spectacles sélectionnés reflètent cette volonté de redonner aux paroles tout leur sens.

Les premiers mots que le public pourra entendre seront ceux de Nathalie Sarraute. Valentin Rossier, directeur artistique du Festival, proposera de porter à la scène deux textes écrit par la romancière pour le théâtre : Pour un oui ou pour un non et Elle est là. Ce premier diptyque s’apparentera à des joutes verbales. D’abord entre deux vieux amis en plein désaccord autour d’une expression maladroitement prononcée par le passé. Puis, au sein d’une entreprise, entre un employé et l’une de ses collaboratrices. Le tout autour d’une « idée » pas exprimée, mais qu’on veut anéantir… Des situations qui ne seront pas sans rappeler notre quotidien, où les désaccords sont nombreux. Le côté comique, voire ridicule, mais non moins clairvoyant du texte de théâtre en plus !

Du 25 mai au 11 juin, place à ce qui s’apparent à un classique : Dominique Ziegler remontera pour l’occasion ses Ombres sur Molière, qui avaient enchanté le public lors de leur création au Théâtre Alchimic. Dans cette fiction autour de l’affaire « Tartuffe », l’écrivain genevois fait briller sa plume de mille feux pour proposer un texte tout en alexandrins porté par des virtuoses de l’art dramatique. Le tout avec de surprenants échos au présent, entre censure politico-religieuse et problèmes professionnels et personnels au sein d’une troupe…

Enfin, pour terminer en beauté, place au cabaret Je reviens te chercher par Loulou ! Dès le 17 juin, Madame Loulou et ses acolytes fêteront les retrouvailles avec le public, après une période de confinement particulièrement marquante. Les mots et les corps résonneront à nouveau, pour renouer et fêter, en exprimant avant tout le lien et l’émotion. On a hâte d’y être !

Sans oublier qu’autour de cette programmation théâtrale, plusieurs événements seront proposés. À commencer par la projection de Ballade triste, le film de Zoé Cappon, en première partie de certaines soirées de cabaret. L’occasion de découvrir comment Madame Loulou a vécu ce confinement et de mieux comprendre la joie qui l’anime au moment de retrouver la scène.

Le Bar la Barje accueillera également les spectateur·trice·s dans le magnifique cadre du Parc Trembley, pour un verre en terrasse avant ou après les spectacles. Avant de laisser la place aux Nuits Vagabondes, les soirées musicales où il y en aura pour tous les goûts…

Alors, rendez-vous dès ce soir pour l’ouverture du festival !

Fabien Imhof

La programmation détaillée et les informations pratiques sont à retrouver sur le site du festival.

Photo : © Scène Vagabonde Festival

Fabien Imhof

Titulaire d'un master en lettres, il est l'un des co-fondateurs de La Pépinière. Responsable des partenariats avec les théâtres, il vous fera voyager à travers les pièces et mises en scène des théâtres de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *