Traversée nocturne avec Mauvais Sang

Plongez dans le monde de la nuit sur les riffs torturés de Mauvais Sang, qui signe des paroles profondes de leur plus belle plume. Issu de la nouvelle vague de Rock français, le groupe sort son premier album Des Corps dans le Décor, en avril 2022. La Pépinière est allée à la rencontre de Léo Simond, parolier et chanteur du band, pour s’immerger dans leur univers poético-obscur.

Une Mosaïque artistique

Mauvais Sang, c’est avant tout un projet collaboratif : les membres, dont le line-up définitif se fige sur cet album, portent le projet avec une ambition et une force de motivation commune, malgré la distance qui les sépare. Entre Suisse, France et Angleterre, l’éloignement n’est de loin pas un frein à leur musique et leur créativité. Léo Simond, étudiant en Lettres à l’Université de Genève et parolier/chanteur, crée des textes portés par l’influence de ses lectures personnelles ou inspirés de grands poètes français tels que Louis Aragon ou Michel Houellebecq. Les textes se superposent à la musique de Mathis Saunier, guitariste du groupe mais aussi artiste créateur, qui a étudié la composition à la Guildhall School Music & Drama à Londres ; Ses univers sonores s’inspirent de la musique électronique. Marion Pozederc, harpiste, participe activement aux élaborations artistiques du groupe, comme le clip du single 3h47, se prêtant au jeu d’actrice. Enfin, Antoine Vercellotti,  batteur, use de ses talents de graphiste pour créer la patte visuelle unique de Mauvais Sang (logo, pochette, créations audiovisuelles). Une mosaïque de compétences artistiques qui ouvrent de belles collaborations et synergies entre les membres du groupe, qui sont toutes et tous au début de la vingtaine.

Night Fever

Les influences artistiques de Mauvais Sang proviennent du rock français (notamment Noir Désir), mais aussi du monde de la nuit ; entendez par là les boites de nuit, allant du monde huppé très sélectif, aux lieux alternatifs, et les biotopes en découlant, avec tous les stéréotypes, idées reçues ou préjugés liés. Leurs chansons portent haut ces couleurs en proposant des univers sonores ambiancés comme ceux des clubs, avec une présence prédominante de la musique electro, mise en relief par des choix de compositions, tels que le poids de la ligne de basse ou le jeu caractéristique de la percussion (rythmé et frappé).

pochette de l’album – Des Corps dans le Décor

Un premier album

Avec Des Corps dans le Décor, le groupe signe son premier album sur le label December Square, en avril 2022. Mixé par Etienne Caylou, il est déjà disponible sur les plus grandes plateformes de streaming (Spotify, Deezer et BandCamp), mais aussi en version physique (plus d’informations en fin d’article). Avant la sortie officielle de l’album, le groupe a sorti trois singles : comme trois actes, des morceaux choisis et représentatifs de l’identité de Mauvais Sang, et surtout accompagnés de clips originaux développant chaque fois un visuel et un story telling différent. Ces derniers respectivement, 3h47, Décor et Bushman Hole, sont accessibles librement sur Youtube. L’ajout d’un visuel réfléchi et travaillé vous immerge d’autant plus dans la musique et dans les textes : entre sketching[1], visuel 3D, performance humaine, nous vous laisserons juger par vous-même de la qualité de ces créations qui vous emporteront plus en profondeur dans les textes, la musique et les messages en découlant.

Une écoute introspective

Avant même d’écouter les premières notes, l’album, de par sa pochette, nous plonge (littéralement) dans un univers sonore qui semble appeler à l’introspection, à l’exploration de nos recoins intérieurs, avec notamment, ce nageur au-dessus d’un gouffre deviné. (Le gouffre de quoi.. ? de nos peurs, de nos envies …?). L’album s’ouvre sur quelques vers parlés, nous imprégnant de la poésie qui transparaitra tout au long de l’album.

Clip 3h47

À titre personnel, mes temps forts musicaux seraient les suivants : 3h47 critique notamment le milieu des boites de nuit (rappelons-le, la thématique « mère » de Des corps dans le Décors), avec la notion du « paraître », du monde de la Jet Set, porté par le côté très trash de la batterie et des distorsions sonores finement choisies. Décor reprend aussi les codes du monde de la nuit, mis en exergue à travers le clip, dont le « coup de crayon » m’a particulièrement plu. Bushman Hole, et l’hommage à travers la vraie histoire de ces plongeurs (rappelez-vous, la pochette de l’album…), est un bijou de créativité, dont la musique oscille entre tension et résilience. Venus Anadyomène (toujours dans la thématique de l’eau) s’oppose entre sa référence principale (poésie, peinture, beauté de Vénus …) et le texte choisi par Mauvais Sang qui a opté pour des termes rudes, cassants, en opposition avec la représentation universelle de Vénus. J’ai particulièrement apprécié Monument (mon coup de cœur) : le choix de la mélodie apporte un moment de résilience et de calme au sein de cet album, et le texte du refrain a fait résonner en moi quelque chose d’archaïque, de profond, presque comme une vérité qui se tasserait au fond de nous tou·te·s. Pour clore ce premier album, Quand Disparaitre est un phare dans la construction musicale de Mauvais Sang, car il s’agit d’une de leurs premières compositions, comme un reliquat de leurs nouvelles notes (sans tomber dans l’amateurisme, loin de là !), comme un passage entre l’adolescence et l’âge adulte.

À travers Des Corps dans le Décor, l’univers sonore reste fidèle à lui-même, et l’auditeur·trice, traverse cet album qui se déroule en toute logique, alternant des passages de tension et de relâchement, que ce soit au niveau de la voix, de la musique ou dans le choix des mots. La harpe, et parfois la voix doublée par une chanteuse, offre des moments plus légers, comme une bouffée d’air, avant de replonger dans l’univers sonore, nocturne, des profondeurs de Mauvais Sang. Au sein même des morceaux, la tension augmente pour ensuite se dénouer sur une finale ou une conclusion menant ensuite à un autre morceau, un autre chapitre. J’ai particulièrement apprécié le choix de terminer l’album, non pas sur une fin de type fade out, mais au contraire d’assumer le style musical choisi et de conclure sur des sonorités dures, défendues et parfois proches de la violence, donnant le message d’une continuité attendue, à la suite de ce premier album.

Mauvais Sang prévoit une tournée, encore en cours de construction, entre septembre et novembre 2022, principalement en France. Save the date, car le live promet d’être à la hauteur de l’album Des Corps dans le Décor, un must have des amoureu·se·s·x de la nouvelle vague de rock français. Enjoy !

Natacha Bossi

Site web officiel : https://www.mauvaissangmusic.com/

Facebook : https://www.facebook.com/MauvaisSangOfficiel

Spotify : https://open.spotify.com/artist/1tNyybWcA4rq1wCZX633Cs?si=b54U92KASG-SmnDg92-EhQ

Instagram : https://www.instagram.com/mauvaissang__/

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCKVqGDrZcroEJmDHUyi3OeQ

Photos : © Mauvais sang

[1] Aspect crayonné

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code