Au Grütli, ça bondit !

Au Grütli – Centre de production et de diffusion des Arts vivants, l’été bat toujours son plein… pourtant, la programmation 2022-2023 est déjà disponible ! À la recherche d’un spectacle qui saura vous déboussoler ? Suivez le guide et plongez dans ce début de saison qui s’avère bondissant, tant il est riche !

Avec La Bâtie

Comme souvent à Genève, tout commencera avec La Bâtie – Festival de Genève, qui inaugurera la rentrée scolaire. Du 26 au 31 août 2022, vous pourrez retrouver Intérieur vie / Intérieur nuit : dans ce diptyque scénique et cinématographique, la Cie Victor et l’indéfinissable Kayije Kagame vont vous transporter d’un territoire à l’autre, de la scène à l’écran. On y fera des rencontres qui, sans aucun doute, sauront nous bouleverser…

Suivront deux autres pièces : Future Lovers (unplugged) les 3 et 4 septembre, et Open/Close les 7 et 8 septembre. La première réunira six jeunes né·e·s aux alentours de l’an 2002 : la Cie La Tristura vous parlera de leurs rêves, de leurs amitiés, pour une (re)plongée dans l’adolescence – de quoi revenir sur son propre parcours. La seconde nous emportera dans l’univers de Pierre Piton, entre dispositif complexe de lumières et de sons, et poésie de la danse.

Un automne-hiver politique

Le 17 septembre, Le Grütli accueillera un événement très particulier : l’enregistrement du podcast Kiffe ta race, proposé par Binge Audio et animé par deux journalistes féministes, Rokhaya Diallo et Grace Ly. Cet enregistrement constituera le pendant audio de la pièce Vielleicht, de Cédric Djedje, un des moments-phares de cette saison pour le Grütli. Dans ce numéro de Kiffe ta race, il sera question de création et d’artistes noir·e·s travaillant en Suisse, avec plusieurs invité·e·s dont Noémi Michel, Safi Martin Yé et Cédric Djedje. Le mois de septembre s’achèvera avec Howl de Maya Bösch, avec la Cie Sturmfrei : les 29-30 septembre, on surfera sur les mots viscéraux et hallucinés de la Beat Generation, en compagnie d’Allen Ginsberg.

Les mois d’octobre et de novembre seront respectivement consacrés à Kick Ball Change (10-22 octobre) de la Cie KardiaK, et Vielleicht (1er-13 novembre) de Cédric Djedje. Dans le premier, Charlotte Dumartheray et Kiyan Khoshoie s’emparent du rock’n’roll acrobatique, tandis que dans le second, la Cie Absent·e pour le moment et Cédric Djedje questionnent la toponymie : qui se cache derrière les noms (parfois illustres, parfois inconnus) de nos rues ? C’est une plongée dans le Berlin contemporain et son passé colonial qu’on nous propose…

L’année 2022 s’achèvera avec une autre pièce à la thématique tout aussi actuelle : Mer plastique, de Tidiani N’Diaye (10-21 décembre). Ici, ce seront les décharges du Mali que nous arpenterons, dans lesquelles des femmes et des enfants travaillent pour gagner quelques sous… et laisser leur santé. Comment cette pièce chorégraphique saura-t-elle s’emparer de ce sujet ? Peut-on cohabiter avec le plastique, omniprésent désormais sur notre planète ?

Et la suite ?

Le Grütli n’a, pour l’heure, dévoilé que la moitié de sa saison… le suspense reste donc entier, à partir de janvier 2023 ! Mais rassurez-vous : nous resterons aux aguets et ne manquerons pas de vous informer de la suite des réjouissances. En attendant… profitez de cet automne endiablé !

Magali Bossi

https://grutli.ch/

Photo : © Mario Zamora

Magali Bossi

Magali Bossi est née à la fin du millénaire passé - ce qui fait déjà un bout de temps. Elle aime le thé aux épices et les orages, déteste les endives et a une passion pour les petits bols japonais. Elle partage son temps entre une thèse de doctorat, un accordéon, un livre et beaucoup, beaucoup d’écriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.