L’ensemble Contrechamps, pour des moments relaxants

La nouvelle saison de l’ensemble Contrechamps sera placée sous le signe du confort, dans tous les sens du terme. Avec cette saison « pyjama », la détente et la fête seront à l’honneur, pour accueillir le public dans les meilleures conditions possibles.

Confort d’écoute ou confort social, l’ensemble Contrechamps entend bien annihiler la peur cette saison, avec un programme varié et un nombre important de partenariats. Se voulant multiforme et large, cette nouvelle saison se déroulera un peu partout à Genève, très tôt ou très tard dans la journée, elle s’insérera entre autres dans les festivals Les Créatives ou Archipel, pour proposer des concerts très divers, pour tout type de publics.

Des tampons pyjamas

Tout au long de l’année, les spectacles proposés sont marqués, sur les affiches du programme, par des « tampons-pyjama ». Mais qu’est-ce donc ? Cette saison étant placée sous le signe du confort, quoi de mieux que de se mettre en pyjama ? En guise de prélude, on vous propose ainsi d’assister à l’Aube Musicale aux Bains des Pâquis, le 22 août à 6 heures du matin. Petit bonus : un abonnement vous sera offert pour la saison si vous venez en pyjama ! Le 26 septembre, à la Salle Frank-Martin, plusieurs artistes se réuniront pour proposer un spectacle intitulé La musique et son double, avec l’un des derniers exemplaires d’EMS Spectron, ce synthétiseur d’avant-garde. Pour l’occasion, un bar à infusions bio et bouillons éphémères pour une détox revitalisante sera installé. Le troisième tampon sera l’occasion d’une soirée-canapé, avec un streaming proposé dans divers cinémas d’un concert film le 24 janvier dernier au Victoria Hall. En octobre, le Pavillon ADC accueillera Diverti Menti, un retravail entre danse et musique sur l’œuvre de Mozart. Un espace détente y sera aménagé pour votre bien-être, avant la tournée prévue à Paris juste après. Le 20 novembre, place au festival Les Créatives, dans le cadre duquel Sofia Jernberg et Erica Stucky se produiront, lors d’une soirée-pyjama pour laquelle un défilé est même prévu ! Le dernier tampon est agendé le mercredi 6 avril 2022 au Victoria Hall, dans le cadre du festival Archipel et en ouverture du concert de l’OSR, avec un cocktail offert entre les deux concerts, afin de permettre aux publics friands de musique classique et ceux attirés par le contemporain de se rencontrer.

Un abonnement et des tournées

D’autres concerts seront joués dans le cadre de l’abonnement, à comment dès septembre par Aventures et Nouvelles Aventures, autour de l’œuvre de György Ligeti, pour un public itinérant qui voyagera dans un drôle d’univers scénographique. À voir dans le cadre de La Bâtie, tout comme les Feux d’artifices de Lea Letzel, qui mêleront un ensemble instrumental et de la pyrotechnie. Explosion attendue ! Au mois de janvier, des œuvres de Gérard Grisey seront dirigées par Vimbayi Kaziboni, venu tout droit de Boston, pour un concert qui s’annonce marquant. Puis, en coproduction avec la Comédie de Genève, Le Dragon d’Or sera joué pour la première fois sous la forme d’un opéra. L’occasion de découvrir ce poème polyphonique sur l’inévitable catastrophe qui attend l’humanité, autrement. En mars, place à la Nuit de l’électroacoustique, aux 6 Toits. Stimulation garantie ! Le 30 avril à l’ARCOOP, vingt musiciennes et musiciens se réuniront pour présenter des Poésies, avec les ensembles Elekto et Contrechamps. La conclusion de la saison d’abonnement se fera en léger différé de Saint-Pétersbourg, au Cinéma Bio, pour un concert événement, suivi d’un brunch de clôture. L’ensemble partira ensuite en tournée à Helsinki.

Du tout public au digital

À l’affiche de cette riche saison 2020-2021, la médiation culturelle s’adressera aussi aux plus jeunes. Une cinquantaine d’interventions sont ainsi prévues au sein des écoles du canton, alors que des duos a priori éloignés se mettront à table, avec des concerts en matinée suivis d’un lunch. Deux façons différentes de découvrir la musique contemporaine à travers un événements convivial. Une journée des associations est également prévue dans le but de toucher des publics qui n’ont pas l’habitude de se confronter à ce genre de musique. Pour cette année, l’ensemble Contrechamps va également miser sur le digital, avec un archivage en ligne de tous ses prochains concerts, pour une meilleure documentation.

Et si cette saison on découvrait un peu plus la musique contemporaine, dans le confort de l’écoute, avec l’ensemble Contrechamps ?

Fabien Imhof

Toutes les infos et détails de la saison sont à retrouver sur le site de l’ensemble Contrechamps.

Photo : © Régis Golay

Fabien Imhof

Titulaire d'un master en lettres, il est l'un des co-fondateurs de La Pépinière. Responsable des partenariats avec les théâtres, il vous fera voyager à travers les pièces et mises en scène des théâtres de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code