Lire la Suisse – Août 2021

Le temps se rafraîchit, les écoliers marchent le long du chemin de l’école, les employés retrouvent celui du travail, bref, c’est la rentrée. Prolongeons encore un petit peu le temps béni des vacances en se remémorant quelques lectures d’été.

Alors que des incendies ravagent la Grèce, l’Italie, notre été en Suisse s’est révélé très frais. Peut-être que certains d’entre vous ont pu rejoindre les plages chaudes et ensoleillées, bronzer et faire pâlir d’envie vos collègues restés blancs comme neige. Qu’à cela ne tienne ! Joseph Incardona nous apporte un vent de chaleur en nous faisant voyager jusqu’en Finlande. En Finlande ? Vous imaginez certainement un pays de neige, des paysages quasi féériques, entre lacs, montagnes, des étendues de forêt à perte de vue. Et pourtant, c’est bien de chaleur dont il est sujet dans ce roman, puisque l’action se déroule au Championnat du Monde de Sauna. Une situation toute aussi improbable que ses personnages qui se trouvent être une star du porno finlandais et un ancien militaire russe. Deux hommes que tout oppose et qui ont tous deux la même force de vaincre son adversaire. Comme d’habitude, Incardona livre (même si le titre date de 2015) un roman décalé dans le ton, l’action, dans ces personnages anti-héros, et pourtant, on se laisse prendre au jeu. Pour citer la quatrième de couverture : Bref, il sait raconter des histoires.

Vous avez eu un coup de chaud ? Pour nous refroidir le corps et nous réchauffer le cœur, Elodie Masin nous plonge dans son recueil de haïkus Piscine Océan. Des calligrammes nous invitent le temps de quelques syllabes à découvrir une histoire d’amour qui se déroule dans une piscine publique, mélangeant l’artificiel d’une relation – comme une piscine – à la nature sauvage des sentiments – l’océan. Le recueil nous conte l’amour et la forme du livre devient aussi expérience : Trois parties le composent et s’ouvrent à chaque fois avec un poème inscrit en bleu, voilé par un papier calque blanc. Un premier texte très réussi pour la maison d’éditions saisOn des pluies, qui a vu le jour en 2021.

Changeons un peu de registre avec deux romans policiers, publiés aux Editions Montsalvens. Danielle Cudrée-Mauroux nous plonge dans des drames familiaux avec Le rituel des fleurs. Vingt après que la disparition suspecte de Marie Leconte, l’enquêteur Max Avelar rouvre le dossier et élucide le mystère resté entier.

L’article du mois repose sur Les naufragés d’Ogoz, un roman écrit à quatre mains. Un don d’organe permet de sauver la vie de Gabriella, mais étonnamment, la greffe se passe trop bien aux yeux de son médecin et physiothérapeute Alex. À la recherche de la vérité sur ce don, Gabriella soulève un pan de son histoire familiale, pourtant bien cachée. Un roman qui nous balade entre Le Lavaux et Gruyères, donnant la possibilité aux lecteurs de découvrir une partie de l’histoire de la construction du Lac de la Gruyère.

La Genevoise Morgane Delattre signe un recueil de nouvelles intrigantes et pourtant très réalistes sur les relations entre les hommes, sur les masques que nous portons et qui tombent tôt ou tard, révélant une vérité parfois surprenante !

Enfin, que serait août sans la rentrée littéraire ? Après un premier roman, Les Esprits, très réussi, nous retrouvons à nouveau à L’Aire le dernier livre de Sandrine Perroud Le Club des Aliènes.

Travailler toujours plus, produire toujours plus et pourtant, avoir toujours moins, voilà une définition de notre société contemporaine. Pour pallier à cette folie, certaines personnes se lancent corps et âme dans une activité artistique, c’est ainsi que Pierre fonde le Club des Aliènes. Des aliens se regroupant pour survivre face à la solitude et au manque de sens de notre société. Un roman qui interroge notre vision du travail et celle des passions qui permettent de nous sauver.

Des sujets, auteurs et histoires hautes en couleur qui permettent le temps de quelques heures, de nous laisser en vacances.

Cédrine Tille

Tous les détails sur ces ouvrages et les articles complets
sont à retrouver sur le blog de
Lire la Suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code