Retour aux sources pour Hamlet

Monter Hamlet, n’est ni une mince affaire ni un événement particulièrement original. Pourtant, la troupe Kobal’t relève le défi avec un mot d’ordre : revenir à l’essentiel. Retour donc au texte original et au théâtre élisabéthain. À voir au Grütli, du 4 au 7 décembre.

L’histoire du prince du Danemark par Shakespeare, vous la connaissez certainement… sinon, la voici : le roi est mort, son frère Claudius a pris sa place et, moins de deux mois plus tard, il épouse Gertrude, la veuve de son défunt frère. Feu le roi apparaît en spectre à son fils Hamlet et lui demande de le venger, lui révélant que Claudius l’a assassiné, vraisemblablement avec la complicité de Gertrude. Voici, en substance, le cadre de la pièce. S’ensuivront de nombreuses aventures, de la folie simulée d’Hamlet, en passant par son amour pour Ophélie, jusqu’à un nouveau complot de Claudius visant à l’éliminer. Pourtant – et c’est là un point essentiel de l’adaptation de la compagnie Kobal’t – rien ne dit explicitement que Gertrude était complice du meurtre, ni d’ailleurs que Claudius et elle ne s’aiment pas, ni encore qu’Hamlet-père était un bon roi. C’est cette relecture pointilleuse de l’œuvre qui est au centre de cette version.

« Dans la continuité de nos deux précédentes créations avec la compagnie Kobal’t, j’envisage de poursuivre les pistes qui me sont chères : travailler une langue classique dans un espace contemporain dont le spectateur est la clé de la scénographie. Ne jamais travailler sur une image simplement frontale mais sur un public qui dessine l’espace[1]. » L’approche se voudra donc aussi contemporaine, de manière à prouver qu’Hamlet a encore une résonnance aujourd’hui, notamment lorsque l’on pense à des thématiques qui nous touchent directement : « Continuer à vivre comme ça ou ne pas le faire, me paraît plus juste pour résumer sa question. Quelle capacité ai-je à influencer ma propre vie[2] ? » En retournant ainsi la célèbre question « To be or not to be », le metteur en scène Thibault Perrenoud montre une approche inédite, plus intime peut-être.

Alors, que vous soyez un fervent amateur de Shakespeare ou simplement curieux de voir ce que cette nouvelle adaptation peut donner, n’hésitez plus et rendez-vous au Grütli entre le 4 et le 7 décembre prochain pour y découvrir un spectacle qui promet de ne laisser personne indifférent !

Fabien Imhof

Infos pratiques :

Hamlet, de Sir William Shakespeare, du 4 au 7 décembre 2019 au Grütli – Centre de production et de diffusion des Arts vivants.

Mise en scène : Thibault Perrenoud

Avec Mathieu Boisliveau, Pierre-Stefan Montagnier, Guillaume Motte, Aurore Paris et Thibault Perrenoud

https://grutli.ch/spectacle/hamlet/

Photo : © Gilles LeMao

[1] Extrait du dossier de presse.

[2] Ibid.

Fabien Imhof

Titulaire d'un master en lettres, il est l'un des co-fondateurs de La Pépinière. Responsable des partenariats avec les théâtres, il vous fera voyager à travers les pièces et mises en scène des théâtres de la région.

Une réflexion sur “Retour aux sources pour Hamlet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *