Zoopoétique : À quoi ça rime ?

Zoopoétique : À quoi ça rime ?

Depuis plusieurs années, le Département de langue et littérature françaises modernes de l’Université de Genève propose à ses étudiantes et étudiants un Atelier d’écriture, à suivre dans le cadre du cursus d’études. Le but ? Explorer des facettes de l’écrit en dehors des sentiers battus du monde académique : entre exercices imposés et créations libres, il s’agit de fourbir sa plume et de trouver sa propre voie, son propre style !

La Pépinière vous propre un florilège de ces textes, qui témoignent d’une vitalité créatrice hors du commun. Qu’on se le dise : les autrices et auteurs ont des choses à raconter… souvent là où on ne les attend pas !

Aujourd’hui, Elias Abderraziq expérimente un exercice de zoopoétique. L’enjeu ? Se mettre à la place d’un animal… Cet exercice est inspiré de notre défi « L’écriture qui pousse » du mois de novembre 2021, consacré justement au règne animal. Saurez-vous trouvez qui est le narrateur ou la narratrice de cette histoire ? Bonne lecture !

* * *

À quoi ça rime

À quoi ça rime ?

//

Reparti pour un tour,

Au centre la tour

De pierres, d’ombre, de pierres.

À quoi ça rime ?

//

Je sors, parcours ma sphère

Baigné dans la lumière

Je me mêle, me perds,

Dans le flou, l’or et les pierres

À quoi ça rime ?

//

Les géants de l’air, surgissent de terre

Un visage écrasé, une bouche glacée

L’œil embrumé me cerne,

Que faire ? Que faire ?

À quoi ça rime ?

//

Ô ciel, qui est-ce ?

Dans le ciel, se dégage le nébuleux visage

Ô ciel que faire ?

Au centre une tour, de pierres, d’ombre, de pierres.

À quoi ça rime ?

//

Reparti pour un tour,

Je sors, parcours ma sphère

Des pierres, un coffre, lumière

À quoi ça rime ?

//

Au sol, la pièce d’or rayonne

Dans ce bois carré gardé par les anémones

Une étoile rose et rugueuse

Sur la tour de pierres, accroche sa muqueuse

À quoi ça rime ?

//

Au ciel, Ô ciel

Lumière, main, éclipse

Autour de moi des vers

Mon aliment, mon met

À moi, à moi à moi

Autour de moi des vers

Mon aliment, mon met

À moi, à moi à moi

À quoi ça rime ?

//

Les géants de l’air, secouent l’univers

Une main posée sur les limites du vide

Deux bouches vibrantes

Comme ma faim, avide

Autour de moi des vers

Mon aliment, mon met

À moi, à moi à moi

Les yeux embrumés me cernent,

Dans le vert, le verre et les vers

À quoi ça rime ?

//

Ô ciel, qui est-ce ?  Ô ciel que faire ?

Aussi, qui suis-je ?

Au centre une tour,

De pierres, d’ombre, de pierres

Reparti pour un tour

D’aquarium

 

Elias Abderraziq

 

Ce texte est tiré de la volée 2021-2022, animée par Magali Bossi et Natacha Allet.
Retrouvez tous les textes issus de cet atelier ICI.

 

Photo : © Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.