Ile MaZik : voyage musical… en enfance

Le 28 mai 2021, préparez-vous à un concentré de bonne humeur musicale ! Vous pourrez en effet découvrir la version CD du concert théâtralisé pour enfants Ile MaZik, qui avait été créé à la Traverse (Genève) en février 2018. À écouter, à danser… à chanter !

C’est en 2015 que l’autrice et compositrice Susanne Forsell fonde le ZikiZik Band, un quatuor spécialement dédié au jeune public et aux familles. Si elle en est la chanteuse et la comédienne principale, elle partage la scène avec Mathieu Karcher (guitare, chant et chœurs), Dorian Fretto (percussion) et Tom Mendy (contrebasse et chant). Ensemble, ces quatre artistes font voyager les enfants dans un univers poétique, coloré et déjanté. Depuis 2015, ils se sont produits aux quatre coins de la Suisse Romande, soucieux de proposer « une forme novatrice pour des concerts jeune public »[1]. Leur recette ? Associer théâtre et musique, pour un spectacle complet, avec mise en scène, scénographie, costumes et chorégraphies…

C’est ainsi qu’est né le projet Ile MaZik qui, après avoir été pensé pour la scène, se trouve aujourd’hui décliné en CD de 23 pistes. Enfants et familles retrouveront ainsi toutes les chansons écrites et composées par Suzanne Forsell et ses acolytes – des chansons aux titres aussi pétillants qu’évocateurs : Rap Ta Karott !, Le Dentiste Détective, Les Arbres Amoureux, Topinambour… Parallèlement aux chansons, des versions instrumentales sont proposées, afin que toutes et tous puissent s’amuser à entonner les textes sur les mélodies. Interactif, vous avez dit ?

Une Ile MaZik à découvrir !

C’est donc sur une île à la fois maZik et muZik (pour jouer avec le titre du projet) que Susanne Forsell et le ZikiZik Band nous invitent. Côté maZik, on croise, à l’envi, deux frères (Panais et Navet), des arbres amoureux, des doudous tous doux, un chevalier défenseur des légumes en détresse (prénommé malicieusement Rutabaga !) – et toutes sortes de personnages hauts en couleurs ! À travers ses textes, Suzanne Forsell fait la part belle à la langue, aux rimes malicieuses de comptines (qu’on aime à répéter)… mais aussi à des jeux de mots plus exigeants, qui font virevolter la langue dans tous les sens. Les histoires déployées par les chansons puisent leur inspiration dans l’imaginaire et les questions que se posent les enfants (pourquoi faut-il se laver les dents ? c’est quoi, ton prénom ?).

Côté muZik, l’Ile MaZik oscille entre différents styles, ce qui assure à l’ensemble une belle cohérence, sans cesse surprenante. Samba (dans une des versions de Chacun Son Prénom), influences tango ou russe (Le Dentiste Détective), rap (avec Rap Ta Karott !, dont les percussions se mêlent aux rimes en [t], pour un mélange orientalisant et détonnant), évocation western (Ennio Morricone n’est pas très loin dans Le Chevalier Rutabaga, dont le personnage rappelle Dom Quichotte), berceuses toutes douces pour s’endormir (P’tit ‘Mour), ou esprit plus rock (La Petite Amarante, dont les premières notes et la rythmique rappellent Mon mec à moi de Patricia Kaas)… il y en a pour tous les goûts !

Si vous voulez vous amuser en famille, plonger dans un univers rempli d’humour et de finesse, n’hésitez plus : l’Ile MaZik du ZikiZik Band est à écouter sans tarder !

Magali Bossi

Référence : Ile MaZik, un CD de la Cie Zikids, mai 2021.

Paroles et musique : Suzanne Forsell

Musiciens : Dorian Fretto, Mathieu Karcher et Tom Mendy

www.zikids.ch

Photos : ©  Valeria Pacchiani (banner), Séverine Rouiller (photo inner), Adrienne Barman (logo ZikiZik)

[1] Extrait du dossier de presse.

Magali Bossi

Magali Bossi est née à la fin du millénaire passé - ce qui fait déjà un bout de temps. Elle aime le thé aux épices et les orages, déteste les endives et a une passion pour les petits bols japonais. Elle partage son temps entre une thèse de doctorat, un accordéon, un livre et beaucoup, beaucoup d’écriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code