Le retour du KéMedy Club au Moulin-Rouge

Comme à son ouverture en 2015, le KéMedy réinvestit les lieux du Moulin-Rouge, le dernier vendredi de chaque mois, pour un plateau d’humour romand, entre artistes débutants et d’autres déjà confirmés. Retour sur cette première soirée.

Né en 2015 grâce aux deux humoristes Kévin Eyer et Mehidin, le KéMédy Club a pour objectif de promouvoir l’art du stand-up en Suisse romande. L’occasion est donc donnée, une fois par mois, à des humoristes en devenir ou déjà confirmés de venir tester de nouvelles blagues face au public, à raison d’une dizaine de minutes chacun·e. Après quelques passages au Village du Soir, l’association revient à ses premières amours, là où tout a commencé : le Moulin-Rouge. Le dernier vendredi de chaque mois, quelques artistes invité·e·s peuvent ainsi faire se confronter au public. Pour la première du 30 septembre, Mehidin jouait les maîtres de cérémonie, avec un joli plateau composé de Darren, Lord Betterave, Nina Cachelin, Delux, Thibaud Agoston et, en invité surprise, Charles Nouveau !

Tout commence donc avec Mehidin, artiste déjà confirmé qui, bien qu’il ne soit pas là pour tester ses sketchs, mais bien pour présenter la soirée, ne résiste pas à l’envie de livrer quelques vannes. Évoquant notamment la création du KéMedy Club et le retour au Moulin-Rouge, il raconte ses expériences de « blédard » – lui qui est né en Bosnie-Herzégovine au début des années 90 – son célibat et la relation avec son père, plutôt traditionnaliste… Une mise en bouche plutôt agréable avant de laisser la place aux suivants.

Arrive alors Darren, un jeune homme de 23 ans « moitié paella – moitié couscous » et qui s’est lancé dans l’humour il y a environ un an. Avec lui, on découvre le « pire dragueur de Genève », son rêve de devenir chanteur de R’n’B et sa ressemblance – pourtant pas si flagrante – avec le rappeur Booba… Si on le sent encore un peu nerveux, car tout frais dans le métier, on perçoit déjà un certain potentiel qui ne demande qu’à être confirmé !

En parlant de confirmé, Lord Betterave l’est déjà, lui qui arpente les scènes romandes depuis quelques années et partage même quelques chroniques à la radio. Le Fribourgeois aime à se moquer de son propre canton, si désavantagé par rapport aux autres. Vous ne voyez pas de quoi je parle ? Allez voir son spectacle ! Vous le verrez également s’appuyer sur un thème qui fonctionne toujours et reste indémodable : les différences entre les Suisses et les Français. Avec toutefois des angles assez originaux. Un indice ? Il est notamment question de cuisine…

Place ensuite à la seule artiste féminine de la soirée : Nina Cachelin. Venant du milieu de l’impro – elle a notamment fait partie de l’équipe de Suisse au Mondial d’impro – la voilà qui s’essaie au stand-up. Sa marque de fabrique ? Un humour plutôt engagé et féministe. Et si toutes les vannes n’ont pas parfaitement fonctionné, il y a de belles pistes à explorer dans cet humour qui se moque des agresseurs sexuels, avec les mœurs de 2022 qui évoluent, dans une approche faussement naïve, nous le dirons ainsi. On ne doute pas que le sketch va s’affiner et touchera sans difficulté son cœur de cible !

Nouveau également dans le milieu de l’humour, Delux est le doyen de la soirée. Avocat âgé de 47 ans, il aborde des thématiques plus originales, comme l’examen du sommeil qu’il a suivi. Car lui, contrairement aux autres, nous dit-il, peut nous parler de la vraie vie, avec tout ce qu’il a vécu. Il évoque alors son divorce, les vacances d’été compliquées avec ses deux enfants, ses cinq infections au Covid ou encore les relations pas toujours faciles avec ses parents. Et on apprécie !

Pour conclure la soirée – croyait-on – place à Thibaud Agoston. Le jeune homme est déjà un artiste confirmé, lui qui a remporté plusieurs prix pour ses premiers spectacles. Telle une pile électrique, il débarque avec une énergie folle et un admirable maniement de la langue française sur scène, pour surprendre par des vannes souvent trash et inattendues. Il nous emmène ainsi chaque fois sur un terrain différent que l’on n’avait pas vu venir, tout en jouant la carte de l’improvisation avec son public. On aime particulièrement son fantasme de concert de chanteurs ratés !

Enfin, arrivée d’un invité qu’on n’attendait pas : Charles Nouveau. Avec l’autodérision et la nonchalance qui le caractérisent, il parle de la trentaine comme personne. Cette période de la vie où l’on se rapproche indéniablement de la mort et où tout commence à décliner. Alors bien sûr, il force un peu le trait, mais on ne peut que le comprendre. L’anecdote de l’air sortant de l’œil nous marque d’ailleurs particulièrement, pour l’avoir vécu également…

Première réussie donc pour le retour du KéMedy Club au Moulin-Rouge ! En attendant la suite, et l’occasion de découvrir de nouveaux talents, d’en retrouver d’autres déjà confirmés mais expérimentent de nouvelles choses. À voir donc dès le 28 octobre prochain !

Fabien Imhof

Infos pratiques :

Kémédy Club, plateau d’humour le dernier vendredi de chaque mois au Moulin-Rouge.

https://thekemedyclub.ch/

Photo : © KéMedy Club

Fabien Imhof

Titulaire d'un master en lettres, il est l'un des co-fondateurs de La Pépinière. Responsable des partenariats avec les théâtres, il vous fera voyager à travers les pièces et mises en scène des théâtres de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *