Zoopoétique : Le cauchemar de Persée

Depuis plusieurs années, le Département de langue et littérature françaises modernes de l’Université de Genève propose à ses étudiantes et étudiants un Atelier d’écriture, à suivre dans le cadre du cursus d’études. Le but ? Explorer des facettes de l’écrit en dehors des sentiers battus du monde académique : entre exercices imposés et créations libres, il s’agit de fourbir sa plume et de trouver sa propre voie, son propre style !

La Pépinière vous propre un florilège de ces textes, qui témoignent d’une vitalité créatrice hors du commun. Qu’on se le dise : les autrices et auteurs ont des choses à raconter… souvent là où on ne les attend pas !

Aujourd’hui, Calypso Eliez expérimente un exercice de zoopoétique. L’enjeu ? Se mettre à la place d’un animal… Cet exercice est inspiré de notre défi « L’écriture qui pousse » du mois de novembre 2021, consacré justement au règne animal. Saurez-vous trouvez qui est le narrateur ou la narratrice de cette histoire ? Bonne lecture !

* * *

Le cauchemar de Persée

Au lever du jour, à la tombée de la nuit,

Il m’arrive souvent de m’encoubler

Je tente de les ranger pour ne pas blesser autrui

Détachées, elles partent vagabonder

Je tente de les rattraper avec énergie

Y compris dans les ras-de-marrées

Et puis enfin, un peu essoufflée, je change d’avis

Tant pis

Elles carillonnent lors des mariages

Avec, on couvre des festins et des poulets rôtis

Ces fameux chapeaux de personnages

Savez-vous que moi, je l’ai en guise de visage ?

Un terme tiré de la mythologie

Je porte le même nom qu’un tableau du fameux Caravage

Telle une fusée je me propulse

Une affaire grâce à mon parapluie contractile

Il y en a beaucoup que je révulse

Je ne plais qu’aux aquariophiles

Sur ces belles paroles, je vous quitte

Je flotte au loin, vers les grands océans ou les mers chaudes

Ou bien dans les desserts britanniques

Seule ou en groupe, je baguenaude

Calypso Eliez

Ce texte est tiré de la volée 2021-2022, animée par Magali Bossi et Natacha Allet.
Retrouvez tous les textes issus de cet atelier ICI.

Photo : © PublicCo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code