Du jardin au balcon : épisode 21

C’est le printemps ! Des jardins aux balcons, la belle saison est là… mais, quand on est enfermé.e.s à l’intérieur, difficile d’en profiter.

Du jardin au balcon est un projet d’écriture participative qui veut remédier à cette situation. La Pépinière a réuni des rédacteurs très différents – amateurs, confirmés, loufoques, sérieux, timides ou exubérants. Un seul mot d’ordre : faire vivre le printemps, en observant ce qui est là – de l’autre côté de la fenêtre, sous le balcon, dans le jardin.

Entre le feuilleton et le cadavre exquis, Du jardin au balcon vous accompagnera chaque jour dans un texte évolutif et des aventures rocambolesques. À l’issue du projet, nous aimerions envoyer gracieusement le texte ainsi produit aux EMS du canton, afin d’apporter à leurs pensionnaires un peu de printemps, en cette période troublée.

Alors, vous nous suivez ? C’est parti !

Retrouvez le début du feuilleton ICI !

* * *

Épisode 21 : dans l’antre du… ?

Nos trois aventuriers obéissent instinctivement à l’injonction de leur compagnon. Ils se réfugient derrière l’immense porte ouverte du coucou suisse – par ailleurs authentique, puisque sculpté dans du véritable sapin blanc. Les quatre mousquetaires (eh oui, avec Kiri, ils sont quatre !) guettent, le cœur battant, le TOC-TOC-TOC qui se rapproche dangereusement. Ils jettent un œil inquiet dans la direction du bruit… et aperçoivent alors un ÉNORME bâton qui avance en émettant à chaque mouvement le TOC-TOC-TOC angoissant.

Et derrière ce bâton, suit… un pied géant chaussé d’un brodequin de cuir noir ! Une voix de stentor retentit :

« QUI VA LÀ ? Qui pénètre dans mon antre » ?

Aglaë, Sidoine et Skipy tremblent comme une feuille d’Aescules hippocastanum (plus communément appelé marronnier). Ils n’osent pas se montrer… mais… sont soudain trahis par Kiri, qui lance « QUIIIIIII VAAA LÀÀÀÀÀ ??? » de sa voix éraillée ! Affolés, les compagnons se trouvent brusquement devant un homme IMMENSE, qui se déplace avec une canne… C’était donc ça, le bâton… et la raison du TOC-TOC-TOC ! Le gigantesque être a l’air effrayant, avec ses deux petits yeux noirs qui les regardent méchamment et son gros nez tout poilu.

Beûrk… on dirait un… un OGRE !!!

« Ahah ! Je vous ai trouvés, les intrus ! Que faites-vous dans mon château ? »

Les trois amis n’en mènent pas large : et si l’ogre les mangeait tout crus ? C’est ce qui arrive, dans les contes… Finalement, c’est Aglaé qui, d’une toute petite voix, chuchote :

 « Heeeeu… nous ne voulons pas d’ennuis. Nous cherchons à rentrer chez nous. Nous suivions notre perroquet quand tout à coup… »

« Ahah ! » s’exclame l’ogre. « Rentrer chez vous ? Eh bien, si vous voulez retrouver votre monde, il faudra d’abord réparer l’horloge de mon coucou : ce satané mécanisme tourne dans le mauvais sens ! Alors seulement, je vous aiderai – ou pas. En tout cas, je vous souhaite bien du courage : d’autres avant vous ont essayé… sans succès ! »

Et sur ces derniers mots, il repart en martelant son bâton. TOC-TOC-TOC.

Nicole Crausaz

La suite, c’est par ICI !

Et pour retrouver tous les épisodes, c’est par LÀ !

Photo : © Fabien Imhof

Une réflexion sur “Du jardin au balcon : épisode 21

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *