Reports et reprises, mais du spectacle avant tout au Loup !

Le 30 août dernier, le Théâtre du Loup mettait en ligne sa saison 21-22. Dimanche 12 septembre, par une chaude après-midi, elle a été présentée au public, suivie cette fois d’un concert du groupe Cacatoès et d’un buffet offert à toutes et tous.

Cette année, c’est dans un haut-de-forme que s’est effectué le tirage au sort de l’ordre de présentation des pièces. Chaque metteur·e en scène y avait placé une phrase issue de son spectacle et emblématique de celui-ci. Une manière originale de faire, qui laisse un peu de place au hasard et défie l’ordre chronologique !

Tout a donc commencé avec l’un des projets-phares de la saison, présenté à la presse lors de la conférence de presse commune des théâtres genevois : Miranda, reine de quoi ? Librement adapté de la BD éponyme, ce spectacle racontera, entre fin novembre et début décembre, l’histoire de Miranda, une fille de circassiens qui cherchent sa voie. Après divers échecs et une ferme envie de bien faire, cette enfant finira-t-elle par trouver son chemin ? Un spectacle au fort potentiel comique qui n’oublie pas d’interroger sur la transmission, l’héritage et la réalisation de soi. Une pièce sur le devenir, en somme.

Sujet plus « adulte » ensuite, ou en tout cas plus historique. Dans The Glass Room, report de la saison dernière, on parlera de la prise d’otages américains à Téhéran en 1979, mais pas seulement. Titré d’après le nom d’une salle secrète qu’on peut aujourd’hui visiter dans ce qui est devenu un musée de propagande anti-américaine, le spectacle proposera de voir l’Histoire à travers le prisme de ce lieu unique. On y questionnera les relations irano-américaines de 1900 à nos jours, et surtout le rôle de la Suisse, qui a toujours tenté de rétablir le dialogue entre ces deux puissances. À voir du 16 au 20 mars.

Retour en enfance avec le spectacle qui suivra Miranda, reine de quoi ?. Petit détour par la Suède, puisque la Cie Pied-de-biche présentera Nils, le merveilleux voyage, ou l’histoire de cet enfant mal dans sa peau et qui se montre horrible avec tout le monde. Lorsqu’un lutin le punit en le rendant minuscule, il entame un voyage avec Martin le jars, et fera des rencontres qui l’aideront à ouvrir son cœur et apprendre à aimer. Rien que pour voir les spectaculaires marionnettes articulées, cela vaudra le détour !

Du 21 au 30 janvier, reprise d’un spectacle marquant, qui avait tourné de 2006 à 2010 : Cinq hommes, ou le quotidien de cinq clandestins issus d’horizons différents qui travaillent comme maçons et cohabitent. Leur humanité et leur fraternité, au service de leur quête de la dignité sonne comme un théâtre plein de vie, où les comédiens profitent de l’instant et le partagent. La poésie sera au rendez-vous, à n’en pas douter.

Pour clôturer l’année 2021 – et pour vider un peu l’entrepôt, il faut bien le dire – le Théâtre du Loup organisera, le 22 décembre, une grande vente aux enchères, avec des prix de départ de 5 à 99 CHF. L’occasion de trouver des cadeaux de Noël last minute, entre morceaux de décors, costumes et accessoires de théâtres. Avis aux fans !

Du 20 mai au 4 juin, Boris Vian sera à l’honneur, dans le cabaret On n’est pas là pour se faire engueuler. Celui qui aurait eu 100 ans il y a peu y sera fêté, pour la deuxième reprise de ce spectacle, et toutes ses facettes y seront explorées. De la musique, des chansons et des textes au programme de ce joli moment, pour revisiter l’univers du chanteur dans de nouveaux habillages musicaux. De jolies surprises en perspective !

Nous arrivons enfin à l’ouverture de la saison, le 1er octobre prochain, avec Les sentiments du Prince Charles, tirés de la BD éponyme. Entre danse, questionnements sur le patriarcat et l’autorité sous toutes ses formes, le mariage, mais aussi et surtout l’amour, c’est toute une galerie de personnages et d’époques qui nous serons présentés, pour un spectacle qui s’annonce tout aussi déroutant que la présentation de Martine Corbat et Jean-Louis Johannides !

Et comme chaque année, C’est déjà demain sera bien sûr là en avril ! Pour sa dixième édition, le festival réservé aux troupes émergentes, en collaboration avec l’Abri, Saint-Gervais et le Grütli, innove ! Avec « Faites vos jeux », lors de la fête du théâtre le 9 octobre, le public pourra choisir l’une des créations de la programmation, qui sera complétée par une sélection effectuée par un jury de professionnels.

La clôture de saison, en juin, permettra de voir ou revoir l’excellent D’après, un spectacle autour de 4 acteur·trice·s qui, à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale, s’essaient au difficile exercice de la pièce radiophonique, dans une adaptation du Benoni de Knut Hamsun. De là surgiront les questionnements sur la vie des quatre comédien·ne·s et sur la réunion des trois époques…

Les enfants seront décidément gâtés cette saison au Loup, puisque les 11 et 12 juin, Elvett présentera Sinus & Disto, un spectacle musical interprété par un lapin chanteur et un loup producteur, dans lequel la musique électronique et les sons joués en live créeront les émotions et l’univers du spectacle. On n’en dit pas plus…

Enfin, et comme un clin d’œil, dix ans après La puce à l’oreille, la troupe de Julien George sera de retour avec Un fil à la patte, une pièce impossible à résumer signée Georges Feydeau, dans laquelle on rira à n’en pas douter, dans une suite de quiproquos tous plus invraisemblables les uns que les autres. Le spectacle, conçu par 22 personnes débutera le 22.02.2022, avant de partir en tournée dans toute la Suisse romande. Tout un symbole, vous avez dit ?

Pour petits et grands, entre reports, reprises et créations, la saison du Loup s’annonce déjà riche en émotions et en rires ! On se réjouit !

Fabien Imhof

Tous les détails et informations pratiques sont à retrouver sur le site du Théâtre du Loup.

Photo : © Théâtre du Loup

Fabien Imhof

Titulaire d'un master en lettres, il est l'un des co-fondateurs de La Pépinière. Responsable des partenariats avec les théâtres, il vous fera voyager à travers les pièces et mises en scène des théâtres de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code