The Lost City : parodie du film d’aventure ?

Une autrice recluse qui s’invente un exotisme, un milliardaire excentrique, un pseudo-aventurier raté et un véritable aventurier qui ne fera, par contre, pas long feu ! Voici, sommairement, les protagonistes de The Lost City, une comédie proche de la parodie, du moins pendant la première partie du film. À voir en salles depuis le mercredi 20 avril.

Lire la suite

« L’homme est un loup pour l’homme »

« Le loup est une facette de l’homme. Il est son ombre. J’aime ses contradictions, sa soumission au groupe, l’attachement à sa meute et son antinomique soif de liberté. Il est capable d’un amour démesuré. Sa volonté est sans comparaison. Il n’hésite pas à tout bousculer pour atteindre son but, et sa beauté n’a pour égale que sa voracité. »

Lire la suite

L’Apocalypse pour repenser le futur

Dans le cadre de C’est déjà demain, Louis Bonard présentait le premier épisode de son Apocalypse. Avant l’épisode 2 qui sera joué début juin à l’Arsenic, retour sur Le début de la fin, avec plus d’espoir qu’on ne pourrait le croire.

Lire la suite

Éditions Nouveau Monde : « Camelote-TV » (Anthony Boulanger)

Touche-à-tout, Anthony Boulanger travaille aussi bien sur des micronouvelles que des romans et des scenarii de jeux de rôle et de BD, dans les genres de l’Imaginaire. Ses sujets de prédilection sont les Oiseaux, les Golems, la mythologie. Parmi ses ouvrages de prédilection, on trouve : Le Silmarillion de Tolkien, La Compagnie Noire de Glen Cook, L’Enchanteur de Barjavel, Le Chant du Cosmos de Roland Wagner, La Horde du Contrevent » Damasio, ainsi que les nouvelles robotiques d’Asimov. Sa prochaine sortie : Le Joug des Corbeaux, aux éditions Mots et Légendes, une novella de fantasy.

Lire la suite

Mais, au fond, l’orthographe, ça sert à quoi ?

La conférence décalée de deux Belges qui se demandent ce qu’implique de « simplifier » l’orthographe française, et pourquoi elle est si compliquée : C’est La convivialité ou la faute de l’orthographe, à voir au douze dix-huit jusqu’au 3 avril, avec des supplémentaires les 19, 20 et 21 mai.

Lire la suite

Latifa Djerbi sublime la solitude à l’Alchimic

Sur la scène du Théâtre Alchimic, dans un joli intérieur aux couleurs pastel, Latifa Djerbi incarne Une femme seule. Dans ce spectacle de Dario Fo et Franca Rame, elle signe une splendide performance, pour tendre un joli pied de nez au patriarcat, avec humour et décalage comique.

Lire la suite

Ne serait-ce pas un peu toi sur scène, mon amour ?

Dans l’alcôve théâtrale du Crève-Cœur se joue jusqu’au 3 avril Couple ouvert à deux battants de Dario Fo et Franca Rame. Cette comédie grinçante et pétrie d’autodérision critique avec joie quelques fondamentaux de notre organisation sociale : le mariage, la fidélité et l’égalité des genres. À la ville et au théâtre, auteurs et acteurs se mélangent dans une mise en abyme bouffonne.

Lire la suite

Un duo façon Dalton

Du jeudi au samedi, jusqu’au 26 mars, Le P’tit Music Hohl accueille Christian Savary et Jessie Kobel dans Une cellule grise pour deux, où l’histoire de deux braqueurs ratés aux caractères contradictoires. Un duo comique qui fonctionne très bien !

Lire la suite