La chute d’un idéaliste

Le Théâtre de l’Orangerie ouvre sa saison estivale avec Un ennemi du peuple, d’Henrik Ibsen, une pièce au propos puissant et incroyablement moderne, bien qu’écrite en 1882. La mise en scène d’Eric Devanthéry et la performance des comédien·ne·s lui font magnifiquement honneur.

Lire la suite

Vous êtes ici : quand la saga commence…

Depuis le 16 septembre, le Théâtre de l’Orangerie accueille le premier épisode d’un projet titanesque : Vous êtes ici. Dans cette série au théâtre en neuf épisodes, c’est un univers postapocalyptique, celui d’après la faille, qui se développera durant toute la saison dans divers théâtres.

Lire la suite

La nature sous toutes ses formes

L’environnement verdoyant et pédagogique du Théâtre de l’Orangerie, ses plantes, ses cultures, nous incite à pénétrer au cœur d’une nature luxuriante, paisible et contrôlée. En opposition, Leonardo da Vinci, maître florentin disparu il y a 500 ans, fut un précurseur qui s’insurgea violemment contre une autre forme de nature, la nature maléfique des hommes. Io, Leonardo est une adaptation de la vie du maître florentin par Gilles Tschudi.  

Lire la suite

Terre noire, dystopie ou terrible réalité ?

Conte écologique sous forme de dystopie, Terre noire emmène le public au cœur d’une affaire devenue judiciaire. Pouvoir démêler le vrai du faux, c’est l’un des buts de l’histoire de ce paysan escroqué par une grande entreprise. . Un spectacle humain à voir jusqu’au 31 août au Théâtre de l’Orangerie.

Lire la suite

Écrire pour ne pas mourir

La poésie et la musique ont ceci de commun qu’elles appartiennent à tous ceux qui les écoutent. Telle pourrait être la maxime résumant Voisard, vous avez dit Voisard, le spectacle de Thierry Romanens autour du poète jurassien, à voir toute la semaine au Théâtre de l’Orangerie.

Lire la suite

Adieu, l’Alpe !

La neige – l’or blanc de la Suisse. La richesse du pays, le bonheur des touristes. Et si elle disparaissait ? Désastre, exil, débâcle : la Désalpe d’Antoine Jaccoud dresse la chronique d’un réchauffement annoncé, sur fond de cors des Alpes. À l’Orangerie jusqu’au 2 août.

Lire la suite

Mélancolie alpestre

Désalpe. C’est le titre du spectacle joué jusqu’au 3 août au Théâtre de l’Orangerie. Il y est question de montagne, de réchauffement climatique, de cor des Alpes, de Suisse… Alors que la neige ne tombe plus, les trois comédiennes sont nostalgiques des belles saisons de ski.

Lire la suite