Un monde muet à l’épreuve de la résonance

« La résonance n’est pas une relation d’écho, mais une relation de réponse ; elle présuppose que les deux côtés parlent de leur propre voix, ce qui n’est possible que lorsque des évaluations fortes sont en jeu. […] La résonance n’est pas un état émotionnel mais un mode de relation. Celui-ci est indépendant du contenu émotionnel. C’est la raison pour laquelle nous pouvons aimer des histoires tristes. »

Lire la suite

Voyage au bout de la vie

« À Meudon, il y a un pic à gravir plus haut que les sommets du haut de la ville, c’est la montagne de la Dame couchée. Trônant sur l’Histoire et accessoirement sur Paris, perchée sur son tout petit lit, dans le fatras de bouquins, de tentures élimées, d’Inde, de Chine et de voyages si loin de sa mémoire, la Lili de Céline continue de danser dans sa prison de l’âge. »

Lire la suite

Mondes imaginaires : L’homme au tableau

Les textes que vous découvrirez au sein de cette rubrique sont tous issus de ces ateliers. Aujourd’hui, David Weber vous propose un texte issu d’un atelier dédié à aux images, dans la littérature de l’imaginaire… Bonne lecture !

Lire la suite

ma vie pour une canette de bière pastiche en mode critique

« et ce que le procureur a dit, c’est qu’un homme ne doit pas mourir pour si peu, qu’il est injuste de mourir à cause d’une canette de bière que le type aura gardée assez longtemps entre les mains pour que les vigiles puissent l’accuser de vol et se vanter, après, de l’avoir repéré et choisi parmi les autres, là, qui font leur courses »

Lire la suite

Incendies (Wajdi Mouawad) : le lien aux origines

Aucune pierre ne sera posée sur ma tombe

Et mon nom gravé nulle part.

Pas d’épitaphe pour ceux qui ne tiennent pas leurs promesses.

Et une promesse ne fut pas tenue.

Lire la suite

Mondes imaginaires : varier les points de vue

Les textes que vous découvrirez au sein de cette rubrique sont tous issus de ces ateliers. Ce matin, c’est David Weber qui s’y colle, en vous proposant une plongée dans une scène bien connue des amoureux de Tolkien… mais en variant les points de vue et les registres de langue. Bonne lecture !

Lire la suite

Adelaïde et le coven de sorcières

« Adelaïde Brethel, c’est une femme comme une autre. Qui désormais apprend la solitude, comme l’exilée apprend une langue étrangère » (p. 43). Ainsi pourrait se résumer Le cœur synthétique, de Chloé Delaume.

Lire la suite

Afrique : une « littérature environnementale » pour lutter contre les changements climatiques ?

Aujourd’hui, les changements climatiques frappent de plus en plus l’Afrique. Dès lors, l’écriture littéraire, instance d’expression de l’imagination et du ludique, contribue aussi fortement à sensibiliser les populations africaines – les peuples autochtones, les communautés locales, les enseignants et les élèves évoluant dans les milieux défavorisés souvent sous-informés – à la préservation de la biodiversité.

Lire la suite

Collection « Mondes sauvages » : une nouvelle alliance pour le vivant

« La nation iroquoise avait l’habitude de demander, avant chaque palabre, qui, dans l’assemblée, allait parler au nom du loup. En se réappropriant cette ancienne tradition, la collection “Mondes sauvages” souhaite offrir un lieu d’expression privilégié qui, aujourd’hui, mettent en place des stratégies originales pour être à l’écoute des êtres vivants. »

Lire la suite