Combien faut-il mettre de grains de sel dans un œuf ?

« Six, huit, dix, par les nombres pairs… Comme les médicaments par les nombres impairs… »[1]  Dans son théâtre de Carouge, l’inépuisable Jean Liermier recrée l’ultime pièce de Molière portée par un Argan criant de vérité en la personne du sublime Gilles Privat. La mise en scène, mariant classicisme et appuis de jeu contemporains, fait la part belle au fond actuel du propos, soit la critique d’une certaine médecine qui aurait tout intérêt à nous rendre malade.

Lire la suite

Sortir de la caverne

José Lillo, entouré d’une agora de formidables comédien·ne·s, porte à la scène la République de Platon dans un spectacle brillant qui montre comment la démocratie peut dégénérer en démagogie à travers l’exercice du pouvoir.

Lire la suite

Pourquoi j’ai mangé mon père : une société préhistorique moderne

Aujourd’hui, nous remontons le temps, et parlons préhistoire ! Pourquoi j’ai mangé mon père est un roman de Roy Lewis paru en 1960. Malgré les années et le sujet loin d’être actuel, il décrit nombre de travers de la société d’aujourd’hui. Un bijou à lire sans plus attendre !

Lire la suite

Molière est toujours actuel

En ce moment à la Comédie de Genève, Les Fondateurs reprennent alternativement deux textes de Molière : Tartuffe et Dom Juan. Dans ce diptyque qui fait la part belle à l’improvisation, ils rappellent que ces textes résonnent toujours aujourd’hui. À voir jusqu’au 8 mars.

Lire la suite