Trois merveilleuses sales gamines

Avec Les bonnes sœurs à contresens, dans le cadre du festival C’est déjà demain, on passe trois quarts d’heure de bonheur décoiffant autour d’une drôle d’urne. C’est politiquement incorrect, un peu absurde, tout à fait assumé et totalement jouissif.

Lire la suite

Portraits de femmes, avec Mélanie Chappuis

« Elles s’étaient promis un voyage pour se donner du courage. Elles allaient parler de leur amour à leurs parents, le même soir, à la même heure, pour être ensemble, chacune face à sa famille, Papa, maman, je suis amoureuse. La personne que j’aime est une femme, elle s’appelle Chiara, elle s’appelle Mary, soyez heureux pour moi, je le serai doublement si vous partager mon bonheur… » (p. 121)

Lire la suite