Combien faut-il mettre de grains de sel dans un œuf ?

« Six, huit, dix, par les nombres pairs… Comme les médicaments par les nombres impairs… »[1]  Dans son théâtre de Carouge, l’inépuisable Jean Liermier recrée l’ultime pièce de Molière portée par un Argan criant de vérité en la personne du sublime Gilles Privat. La mise en scène, mariant classicisme et appuis de jeu contemporains, fait la part belle au fond actuel du propos, soit la critique d’une certaine médecine qui aurait tout intérêt à nous rendre malade.

Lire la suite

Le théâtre, lieu de tous les possibles

À la Parfumerie, la Cie Écart de Serge Martin propose une pièce qui interroge : Job, ou comment la soumission vole en éclats sous l’effet de l’inversion. Job, devenu personnage de théâtre, est l’exact opposé de celui des Écritures. Et l’injustice humaine en prend pour son grade.

Lire la suite

Ah quel plaisir d’être ensemble, en famille…

Une pièce espagnole, aux Amis musiquethéâtre jusqu’au 9 octobre, s’inscrit dans la continuité des pièces de Yasmina Reza (Le Dieu du Carnage, Art…) : des doutes, des rixes et du combat pulsant au cœur des relations intimes. L’intimité, une notion malsaine, face à laquelle seules la fuite ou la résignation semblent être des solutions…

Lire la suite

Retourner à la frontière, au temps du mythe

À la tombée de la nuit, partez à la rencontre des mondes, entre une femme et un ours, à la frontière entre nature et civilisation. Miedka, c’est le nouveau spectacle de la Cie Zanco, qui déambulera dans les parcs genevois dès le 20 août, après une première au parc de la mairie de Vernier.

Lire la suite

Copies : peut-on vraiment tout recommencer ?

Et si les progrès de la génétique nous permettaient de cloner parfaitement un être humain ? On pourrait ainsi tout recommencer et ne pas reproduire les mêmes erreurs. C’est le postulat que propose Copies, de Caryl Churchill, à voir au Galpon jusqu’au 6 mars.

Lire la suite

Schwesterlein de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond : le cœur a ses raisons

Un acteur de théâtre berlinois, tout juste remis d’une greffe, part en convalescence chez sa sœur en Suisse. Quand son metteur en scène déprogramme la pièce dans laquelle il devait jouer à son retour, sa santé se détériore. Sa sœur met alors tout en œuvre pour qu’il puisse remonter sur les planches, quitte à sacrifier son mariage. Avec Schwesterlein (Petite sœur en version française), Stéphanie Chuat et Véronique Reymond traversent brièvement les frontières helvétiques avant d’y revenir avec un regard surprenant.

Lire la suite