L’Apocalypse : détruire pour mieux reconstruire

Du 2 au 5 juin, Louis Bonard présentait le deuxième épisode de son Apocalypse. Après les sept messages d’alerte distillés il y a quelques mois, il est maintenant trop tard pour réagir. Dans cet épisode, tout est détruit. Avant de tout reconstruire ?

Lire la suite

Et si la beauté régissait le monde ?

L’image prime-t-elle sur les compétences ? C’est la question que se pose Le Moche, au Théâtre Pitoeff. Alors que Lette a inventé un connecteur révolutionnaire, le voilà remplacé par son assistant, plus beau, plus apte à vendre, donc ? Une satire sociale comique et cynique dans une mise en scène signée Valentin Rossier.

Lire la suite

Insomnie : Graciliano Ramos révèle nos plus terribles cauchemars

Avec Insomnie, son recueil de nouvelles paru en 1947, l’écrivain brésilien Graciliano Ramos questionne tant les douleurs physique et psychique que les doutes existentiels. D’un ton sec et dépouillé, il approfondit surtout la conscience individuelle et sociale de son époque.

Lire la suite

Quand l’amour parental ne suffit pas

Une grave crise d’adolescence et existentielle, des parents dépassés malgré toute leur bonne volonté. Voici, en substance, le propos de la pièce Le Fils de Florian Zeller, mis en scène jusqu’au 9 mai prochain par Elidan Arzoni au Théâtre Alchimic.

Lire la suite

Côté Rue : chemins de vie et destins brisés

« Seule sur son banc, elle cherchait la prochaine étape qui servirait ses desseins. Faire évoluer des mentalités est compliqué, long, et souvent fastidieux. L’âme humaine est une mécanique dont on ne prend pas soin sur cette terre, les intempéries de la vie font qu’elle rouille vite et bien. Elle avait tenté la manière douce sans succès, mais ne se sentait pas le courage d’appliquer la manière forte avec ce village. Ces gens-là n’étaient pas méchants, juste d’une tristesse à faire peur. »

Lire la suite

Souvenirs d’une féministe extrémiste

Sur le plateau du Théâtre des Marionnettes, jusqu’à dimanche derniers, on pouvait assister à Chambre noire, une pièce déconseillée aux moins de 16 ans – une fois n’est pas coutume – dans laquelle était retracée la vie de Valérie Solanas.

Lire la suite