Scène Vagabonde Festival : en 2022, place au texte

Pour son troisième passage dans la Cité de Calvin, La Scène Vagabonde Festival a décidé de faire la part belle au théâtre de texte. Dès ce soir et jusqu’au 3 juillet, dans le Parc Trembley, place donc à des créations qui mettront les mots à l’honneur.

Lire la suite

Et si la beauté régissait le monde ?

L’image prime-t-elle sur les compétences ? C’est la question que se pose Le Moche, au Théâtre Pitoeff. Alors que Lette a inventé un connecteur révolutionnaire, le voilà remplacé par son assistant, plus beau, plus apte à vendre, donc ? Une satire sociale comique et cynique dans une mise en scène signée Valentin Rossier.

Lire la suite

L’enfer n’est pas pavé que de bonnes intentions

La Scène Vagabonde Festival accueille jusqu’au 25 septembre Huis Clos, la célèbre pièce de Jean-Paul Sartre présentée au Théâtre Le Crève-cœur en janvier 2020 : l’histoire de trois personnages condamnés à s’entre-torturer pour l’éternité.

Lire la suite

Trahisons : Revisiter le triangle amoureux en douceur

La thématique est vieille comme le monde : l’adultère bourgeois et le triangle amoureux qui s’ensuit. Pourtant, dans Trahisons, Harold Pinter parvient à y apporter une nouvelle dimension, plus moderne, bien aidé par la mise en scène de Valentin Rossier et l’excellent trio de comédien·ne·s.

Lire la suite

Un regard caustique sur les facettes des travers du genre humain

15 juin, dernière et troisième pièce du festival de La Tour Vagabonde, sur les planches du théâtre éphémère shakespearien, sis au parc Trembley. Le Dieu du carnage de Yasmina Reza débute avec du retard suite aux violentes intempéries qui ont sévi à Genève, cet après-midi là.

Lire la suite

« We need space » : laissez-vous surprendre

Avez-vous quatre heures devant vous ? Peu de monde serait capable de répondre par l’affirmative à cette question. Le temps est séquencé, tronqué, rentabilisé. Si tel n’est pas le cas, il est indéniablement… perdu ! Mais pas au Grütli, où l’on s’immerge toute une soirée dans une performance où l’heure n’a plus d’importance.

Lire la suite

L’innocence d’Anne

Comment conserver l’intimité d’un journal une fois exposé sur les planches ? C’est le pari tenté par Geneviève Pasquier et Nicolas Rossier, dans cette adaptation du Journal d’Anne Frank, sur la scène du Théâtre de Carouge jusqu’au 17 avril prochain. Un pari réussi pour un coup de cœur.

Lire la suite